Photo en Une : © Efficity

forêt

C'est le genre d'annonce qui fait briller les yeux : "Forêt à vendre, 6 500 m², 60 000 €, à 40 minutes de Porte d'Orléans". Et pour lever toute ambiguïté, un "grosse fiesta possible ;)" en guise de précision sur le post Facebook de Jérémie Fernandes de l'agence Efficity, qui gère l'annonce. Avec ça, Paris tuerait le techno game ; on aurait là un club open air hors-norme, un truc sauvage, animal. Une clairière et aucune habitation à 3 km à la ronde. Des arbres pour accrocher des lights par centaines, un dancefloor qui sent l'humus les nuits humides, une cabane en guise de DJ booth... Il suffit de regarder des photos du festival Electric Forest, au Michigan, pour se mettre à fantasmer sur les fantaisies scénographiques qui pourraient habiller un tel lieu. Imaginez un set de Ricardo Villalobos ou de Jeff Mills dans ce cadre. Avec en prime, une "maison en pierre à reconstruire" comme backroom. Le Berghain n'a qu'à bien se tenir.

forêt

Ne reste qu'à trouver une équipe assez aguerrie pour mettre tout ça aux normes de sécurité. Jérémie Fernandes est lui-même sur le coup : "On peut clairement faire des teufs, plusieurs amis artistes ont d'ailleurs tout de suite réagi pour l'acheter à plusieurs. Le potentiel du lieu est évident." Alors si vous vous sentez l'âme d'un investisseur, l'offre est par .