Photo en Une : © DR

Fin de festival tragique pour Aaron Joel Mitchell. Cet Américain quarantenaire s'est précipité samedi soir vers le brasier qui consumait "The Man", la mascotte géante du Burning Man, après être parvenu à dépasser le double périmètre de sécurité. Les pompiers, présents sur le site, parviendront à extraire l'individu des flammes pour le transférer vers le centre de grands brûlés le plus proche (Sacramento, Californie) par hélicoptère, où il finit par succomber à ses blessures dimanche.

   À lire également
Cette année, le Burning Man est diffusé en direct à 360°, et c'est magique

Suicide, accès de folie, inconscience ? La raison de ce geste est à ce jour inconnue. Une enquête est en cours et les premières analyses ont écarté l'hypothèse d'un excès d'alcool. Les images témoignant de l’acte du défunt ne suffisent pas cependant à déterminer s’il souhaitait se donner la mort, ou s’il est seulement tombé dans le brasier en essayant d’éviter la sécurité qui lui courait après ; la seule information communiquée par sa famille à USA Today révèle qu’il s’agissait de la première participation d’Aaron Joel Mitchell au Burning Man, après un passage au festival Eclipse plus tôt dans le mois.

Les organisateurs du Burning Man ont réagi, déclarant que « cet incident a atteint de nombreuses personnes, non seulement celles qui sont intervenues mais aussi celles qui ont été témoins de la scène, et plus généralement toute la communauté de la Black Rock City. » En réponse à cet événement traumatisant, des équipes de soutien psychologique ont été mobilisées pour les participants et les équipes du festival.  Un numéro d’assistance téléphonique a également été mis en place. « L’heure est venue de se rassembler, de rester proches et soudés. Un traumatisme a besoin de temps. Faites attention à vous, privilégiez le contact avec les autres, les câlins et le sommeil », peut-on lire comme dernier message du festival à l’attention de ses participants.

La trente et unième édition du Burning Man se sera achevée le lendemain du drame, dimanche, avec l'immolation du temple du festival, tandis que tous les autres burns ont été annulés.