Photo en Une : © D.R.

Amon Tobin est un familier des samples. Que l’on se rappelle ses premiers albums sortis chez Ninja Tune, de Bricolage en 1997 à Out from out where en 2002, créés uniquement à partir de sa collection de vinyles. Celui qui avait commencé ses expérimentations musicales avec une radio double cassette n’a pas oublié l’importance des samples dans la musique électronique, même s'il est entre-temps passé à autre chose...

En 2007, l'album Foley Room, entre downtempo et drum'n'bass, nous montrait qu'il avait laissé de côté sa collection de vinyles et son échantillonneur pour aller capter des sons toujours plus improbables. Puis, 4 ans plus tard, avec Invented Sounds Applied to Music (ISAM), Amon Tobin s’est glissé dans la peau d’un sound designer, savant fou du son de synthèse et des breaks dubstep. Son pack de samples "Session in post" se présente donc aujourd'hui comme un condensé des multiples expérimentations qui ont rythmé sa carrière. Comme il l'indique sur le site, c'est "une vitrine de [sa] collection de sons de synthèse et de prises de son trafiquées", partagée avec "de bonnes intentions". 

Le site Splice qui accueille ces samples permet à ses utilisateurs de les télécharger individuellement, contrairement à d’autres plateformes où l’on est souvent obligé de se procurer le pack en entier. Un seul bémol : ce site promeut un "essai gratuit de 14 jours" qui permet d’écouter les samples mais non pas de les télécharger. Splice propose deux abonnements mensuels, 6€50 pour un crédit de 100 samples par mois et 1150 pour 300. À noter qu’Amon Tobin n’est pas le seul artiste de renom à proposer son pack sur le site : Boys Noize et Mr. Oizo sont également de la partie. Consultez les samples ici.