Photo en Une : © D.R.

On ne va pas se mentir : lorsque cela fait 30 minutes que la porte des toilettes portatives devant lesquelles vous patientez restent obstinément fermées, il s'y passe généralement des choses relevant 1) de stupéfiants, 2) de sexe, 3) d'un désastre sanitaire majeur. Le Sziget festival vient d'ajouter un quatrième cas de figure à la liste : une secret party totalement improbable.

Certes, les festivaliers déroutés auront dû retenir leur vessie un peu plus longtemps, mais quel délire de voir cette cabine exiguë déboucher sur un grand club secret ; un peu comme si le plus petit club du monde rencontrait le Tardis de Dr. Who. La bonne idée revient aux lauréats du concours Art of Freedom, organisé chaque année par le Sziget pour agrémenter le festival d'œuvres d'art en tout genre. Bon, pour la musique, on aurait peut-être choisi quelque chose d'un peu plus underground, quoique l'ambiance semble être au rendez-vous. À quand la rave party dans une poubelle de tri ?