Photo en Une : © Maceo Plex

Le 12 août dernier se déroulaient à Charlottesville deux manifestations parallèles, représentatives des tensions quotidiennes des Etats-Unis de la présidence Trump ; un face à face entre groupuscules d’extrême droite et militants antiracistes, qui s'est tragiquement achevé lorsqu’un nationaliste a foncé dans la foule des opposants, faisant 19 blessés et un mort.

   À lire également: 
Attentat au pulse d'Orlando: la scène électronique sous le choc

Que la scène électronique réagisse elle aussi à ces événements ne devra pas étonner ; en Amérique tout particulièrement, où la fusillade d'Orlando, qui avait fait 49 morts dans un club gay en juin 2016, avait déjà heurté de plein fouet une communauté basée autour de valeurs d'égalité, d'unité et de mixité. Le surlendemain du drame de Charlottesville, le DJ et producteur Maceo Plex, Cubain d’origine et de nationalité américaine, appelait les artistes à se mobiliser au profit d’une soirée gratuite afin de « promouvoir l’unité et l’égalité par la danse ».  Les réponses à ce Tweet n’ont pas tardé à affluer : Modeselektor, Soul Clap et Nick Murphy, entre autres, ont approuvé l'idée avec enthousiasme et proposé de participer.

Pour donner suite à cette proposition, Maceo Plex lance trois jours plus tard un appel aux promoteurs, afin d’organiser et de concrétiser cette soirée gratuite vouée à "combattre les violence et la rhétorique néo-nazie" :

En plus de s'affirmer comme un acte de résistance, cet événement pourra, on l'espère, faire entendre un message de paix et d'unité à des individus guidés par la haine, comme en témoigne le documentaire en immersion de Vice sur les manifestations du 12 août.