Photo en Une : © capture d'écran Elektronikkbransjen


L’appareil, à l’apparence compacte et minimale, est plus puissant qu’il n’y paraît. Les différents tests publiés sur Internet (ici ou ) s'accordent pour dire que le Xperia Touch fait preuve de fluidité, de rapidité et d’efficacité. Des caractéristiques qui nous amènent à penser qu’il serait possible de s’en servir pour mixer.

Dans la vidéo de présentation du Xperia Touch, pendant deux secondes, on voit quelqu’un se servir de platines projetées sur la table… Le concept a l’air alléchant : se promener avec son set-up dans son sac à dos et pouvoir mixer n’importe où, n’importe quand. Le projecteur est aussi équipé de haut-parleurs stéréo, pour le transformer en mini sound-system pour vos sets de pique-nique.

   À lire également
Un artiste japonais a inventé une manière de faire de la techno en s'en battant les c*******

La réalité est moins reluisante. Les caractéristiques techniques de l’appareil ne semblent pas suffisantes pour pouvoir gérer une telle utilisation qui nécessite fluidité et précision. D’après un test de FrAndroid, le Xperia Touch est rapide lorsqu’il s’agit d’applications basiques mais lorsqu’il est confronté à des applications trop gourmandes, le rythme ne suit plus. Les composants de cette machine devront être améliorés pour supporter une application de DJing. Autre bémol : sa luminosité ne serait pas à la hauteur dans une pièce trop exposée, ce qui rendrait l'affichage plus difficile à discerner. L'autonomie de sa batterie n'est que d'une heure en utilisation pleine, ce qui limite le rêve du set tactile en plein air. Sans oublier que la surface doit être plane pour que l'engin puisse se calibrer correctement, et pratique au toucher (comme du bois lisse) pour que l'utilisation en soit plus aisée.

Trop de facteurs entrent encore en jeu pour que le Xperia Touch révolutionne le DJing. On a pourtant envie d’y croire : cette avancée technologique est déjà une belle promesse pour les amateurs de musique électronique digitale, et devrait faire réagir les intégristes du vinyl only…