Photo en Une : © Brice Robert

Neuf lieux de la capitale voisine seront investis pour les Extra! des Nuits Sonores Bruxelles. Les après-midi et débuts de soirée, c'est là que se rendront les festivaliers en quête d’activités culturelles variées et de nouvelles propositions artistiques. Le festival vous donne rendez-vous à LaVallée, ancienne blanchisserie industrielle du quartier de Molenbeek reconvertie en galerie d'art, pour un apéro à la découverte d’ateliers de créateurs locaux  ou dans un hammam « disco » pour danser sous la chaleur étouffante et humide, et peut-être même faire un brin de toilette… Des expositions seront également à découvrir au Palais des Beaux-Arts de la ville. Comme de rigueur, l’intégralité des Extra! est gratuite et libre d’accès à tous.

Le circuit principal des Nuits Sonores bruxelloises nous dévoile aussi sa programmation. Investissant le Fuse, mythique club techno de la ville, les Garages Numériques ou encore le Bonnefooi, music bar de la capitale belge, le parcours propose de venir écouter des artistes français, belges et internationaux de 22 heures à 6 heures le soir du jeudi 14, avec son lot de DJ sets et live. Sur le line-up, on retrouve notamment des noms comme Dominique Dumont, signé sur les labels français Antinote et Les Yeux Orange, le duo d’indie dance israélien Red Axes, mais aussi le crew bruxellois Rebel Up!, très orienté sono mondiale.

Enfin, côté Nuit, deux noms viennent s’ajouter à une liste déjà prometteuse (Modeselektor, Bambounou, Red Axes, Deena Abdelwahed, Leon Vynehall). Laurent Garnier, parrain de la techno française et fidèle au festival lyonnais depuis sa première édition, fera profiter de son savoir-faire au public bruxellois lors de la Nuit 2. Il sera précédé par le parisien Rone qui présentera son nouveau live un mois avant la sortie de son album Mirapolis (prévu pour octobre 2017).

La programmation et le circuit complets sont à retrouver sur la page Facebook de Nuits Sonores Bruxelles.