Photo en Une : © DR

Licenciements, difficultés financières… La compagnie au nuage connaît une phase compliquée de son développement. Après les rumeurs successives de rachat par Spotify, Google ou encore Twitter, le site n’a finalement pas connu de changement de propriétaire. Une situation dont ses employés ont récemment fait les frais, puisqu’à défaut de revenus suffisants, l’entreprise suédoise basée à Berlin a dû se séparer de 40% de ses effectifs, fermant dans la foulée ses antennes à Londres et San Francisco. Le mot "faillite" est dans l'air, et selon TechCrunch, la compagnie pourrait ne pas tenir jusqu'à la fin de l'année. Des bruits de couloir fermement démentis depuis par Alex Ljung, cofondateur et actuel PDG de l'entreprise. Dans un post Twitter du 14 juillet, SoundCloud annonçait en fanfare que sa musique "n'irait nulle part", et que eux non plus. Chance The Rapper serait même sur le coup, mais aucune proposition concrète pour redresser l'entreprise n'a pour l'instant été dévoilée.

   À lire également
Spotify en passe de racheter SoundCloud : une bonne idée ?

Face à l'avenir incertain de la plateforme de prédilection de nombreux internautes, la résistance s'organise. Le collectif digital « The Archive Team », un groupe de 150 programmeurs, s’est récemment donné pour mission de sauvegarder toute la database du site, soit près de 135 millions de tracks, pour 855 TB de données musicales au format MP3. L’intégralité du site occuperait 2,5 PB (2,5 millions de Giga Bytes) sur le service de stockage en cloud Glacier d’Amazon, et coûterait 3,75 millions de dollars en hébergement sur le site tiers archive.org.

Une initiative qui devrait ravir les 175 millions d’utilisateurs mensuels de la plateforme (à titre indicatif, Spotify en compte 50 millions, et Deezer 10 millions). Jason Scott, coordinateur d’Archive.org, en appelle aux donations, plus que nécessaires pour la mise en place d’une telle opération, dont la date de lancement est prévue pour le 18 juillet. Sur le portail high-tech Motherboard de Vice, Jason Scott affirme : « Nous allons essayer de tout sauver et de mettre en place un système d’écoute, bien qu’héberger un “nouveau” SoundCloud ne nous intéresse pas. Notre préoccupation principale, ce sont les artistes et créateurs qui voient leur travail partir en fumée. »

Comme de mauvais augure, la station électronique culte Rinse FM (la maison mère de Rinse France) vient tout juste de perdre l'intégralité de ses podcasts uploadés sur la plate-forme. Malgré les espoirs entretenus par une récente mise à jour de ses conditions d'utilisation, SoundCloud continue manifestement de faire la guerre aux DJ sets, supprimant les mix contenant des morceaux appartenant à des producteurs tiers. La station Rinse, basée à Londres, a déclaré sur Twitter : « Dommage de perdre autant d’uploads, mais la vie continue. Ça sert à ça de faire des back-up. »