Photo en Une : © Luc de Lagontrie

Les InsolAntes c’est une histoire de famille. Natifs d'Angoulême, Nicolas, Erwan et Clément Travaillé ont pris le pari de dynamiser leur ville, trop rarement sous le feu des projecteurs de la scène électronique. Alors quoi de mieux qu’un festival pluridisciplinaire ? Au programme, musique bien sûr, avec la présence d’un des crews les plus joyeux de la capitale, Le Camion Bazar et de Mézigue dont le premier LP, Votez Mézigue, vient de sortir chez D.KO Records. Deux noms d'une programmation qui devrait encore s'étoffer considérablement dans les mois à venir. Cirque moderne, piscine à boules, expositions, mapping et performances viennent s'ajouter à ce melting-pot artistique qui se tiendra dans la cour de l'université de droit de La Couronne. 

C’est aussi un festival participatif. Coorganisé par l’association À portée de Main (fondée par l'un des trois frères), il a été financé grâce à une cagnotte, lancée sur le site Helloasso avec un objectif 5 000 €. L'engouement pour le projet est immédiat, si bien que le festival vient de passer la barre des 10 000 € ! Sa dimension solidaire n'y est pas pour rien. L’association À portée de Main développe des projets autour de l’éducation, en France et en Afrique, et prévoit d'octroyer une partie des bénéfices du festival au développement d'un projet garantissant un accès à la culture pour les publics démunis au niveau local, notamment les réfugiés sur le territoire charentais.

À 28 € le pass 2 jours, c'est une affaire entendue. Pour ne pas manquer les prochains noms de la programmation des InsolAntes, rendez-vous sur leur page Facebook.