Photo en Une : © D.R.

Un studio d’enregistrement pour les mix, une salle de réunion et de la documentation : voici ce que vous pourrez retrouver à l’Infrabase de Toulouse, ce lieu de vie et d’échanges autour de la free ouvert par Freeform. Impliquée depuis 2014 dans la défense de la culture des free party, l'association assiste régulièrement les soundsystems, relayant leurs revendications et agissant en qualité de médiateur lorsque surviennent des tensions avec les pouvoirs publics. « C’est un prolongement du projet de Freeform. On voulait avoir un lieu ouvert au public pour recevoir les gens et mettre notre documentation à leur disposition » explique Samuel Raymond, fondateur de l’association.

Le studio  © Freeform

Freeform proposait déjà sur son site un large panel de documents, fiches et petits guides à destination des organisateurs de free party, mais également des DJ et artistes. « L’infrabase est la concrétisation physique de notre travail d’information en ligne. On a une bibliothèque avec des livres et des magazines en accès libre, des fiches techniques et une petite partie réduction des risques avec des fiches de Techno+ et des bouchons d’oreille » précise Samuel Raymond.

   À lire également
Après la perquisition, l’association Techno+ bientôt mise en examen ?

Ouverte il y a quelques mois seulement, l'Infrabase est déjà devenue un point de ralliement des acteurs de la teuf. « Notre salle de réunion est régulièrement utilisée par les collectifs locaux, on accueille aussi des organisateurs qui cherchent de la documentation ou des conseils. Nous sommes la pour répondre à leurs questions. » Le lieu dispose aussi d’un studio dédié au DJing ouvert à tous, où l'on peut venir s’exercer et enregistrer dans des conditions optimales car le local qu’a dégotté Freeform est un ancien studio d’enregistrement. Un plus pour les artistes et DJ de free parties, qui jouent souvent dans des conditions peu propices à l’enregistrement de leurs sets. « C’est un moyen pour eux d'avoir une belle carte de visite. »

Les différents artistes qui sont passés par l’Infrabase ont aussi la possibilité de diffuser leur performance en live via la page Facebook et la chaine YouTube du studio. Le bouche-à-oreille aidant, Freeform reçoit de plus en plus de demandes d'artistes.