Photo en Une : © Cabourg Mon Amour

Pour sa cinquième édition, Cabourg Mon Amour reconduit la recette qui fait son succès : un festival à taille humaine, en bord de mer, le tout accompagné d’une programmation pointue entre artistes en pleine ascension et nouveaux venus. Petite nouveauté cette année : le festival posera ses enceintes sur la plage de Cabourg, pour ambiancer chaque après-midi les gamins en bodyboard et les estivants qui font bronzette.

Sur scène, l'on retrouvera dès vendredi Jacques, qui continue à trimbaler sa caisse à outils/instruments dans toute la France et Basile Di Manski, son collègue de chez Pain Surprises. Le phénomène Paradis sera aussi de la partie, tout comme le cabalistique producteur parisien Renart (Cracki, Dawn Records), et le non moins ésotérique Call Super, qui signait un remarquable mix de techno mentale et délicate pour Fabric en début d'année. Les aficionados de rock pourront compter sur la présence de Shame, tout droit débarqué d’Angleterre, et pour les amateurs de flow ciselé, c'est Ichon du crew Bon Gamin qui assurera le spectacle.

La pop sera également à l'honneur avec Lescop, Tim Dup, les Américains de Cigarettes After Sex, mais également le duo Agar Agar signé chez Cracki Records. On y retrouvera également Sônge, une jeune Française produisant une pop planante ainsi que les DJ Jacques Greene et Lone, signé sur l'excellent R&S Records, pour une house complexe et acid. Quant au dimanche, il sonne comme un dernier sprint, proposant la palette d’artistes la plus large possible. La pop teintée eighties de Fishbach, l'inclassable duo électronique Polo & Pan, la soul de Nilufer Yanya, le rock énergique et un peu crade de Ryder The Eagle, la pop groovy de Parcels et le flow endiablé de Loyle Carner posé sur ses instrus old school. Et pour ce qui est des DJ sets, le festival nous gâte également avec deux des acteurs underground français les plus avant-gardistes du moment : le label Paradoxe Club, et sa musique hybride entre 16 bit, trap et techno, et le crew TGAF représenté par Carin Kelly, DJ Ouai, Miley Serious et Oklou. S'y ajoute le boss de FACES Records, résident du Sucre et house head incontournable, Pablo Valentino. Une programmation parfaite pour commencer ou terminer les vacances en beauté.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du festival, ici.