Photo en Une : © Maxime Chermat / Astropolis

Vendredi

Quelle meilleure entrée en matière qu’un apéritif sur un set house de l’enfant du pays, Blutch, qui se produira à la Passerelle de 18 heures à 20 heures, avec RE KOD ?



Pendant ce temps et jusqu’à 23h30, le collectif BRIST aura carte blanche pour échauffer les festivaliers au bar Le P'tit Minou. Oyabun, Loo et MPX auront la lourde et honorable tâche de mettre en haleine les amateurs de house ou de techno jusqu’à 22 heures ou minuit.



Car c’est ici que les choses se corsent. D’un côté, le Bunker Palace et sa programmation house qui pourrait impressionner nombre de Chicagoans. Flabaire, poulain de D.KO, MCDE, prodige du digging que l’on ne présente plus, et The Black Madonna, sainte-patronne de la house actuelle, réunis à la Carène de 22 heures à 4 heures.


De l’autre côté, un live tant attendu de Surgeon, bien trop rare en France, la Berlinoise Dr. Rubinstein, la figure new-yorkaise de la deep house Anthony Parasole, et Kooper, qui refroidiront l’Astroclub aux sons plus électriques et froids de leur techno.

Samedi

Afin de récupérer de cette première soirée comme il se doit, le Jardin de l’Académie de Marine sera en accès libre de 12h30 à 20 heures. L'équipe des Piknic électronik de Montréal se chargeront de l’ambiance sonore pour accompagner vos sandwiches ou apéritifs ensoleillés (on l'espère), avec Claire, Deadlift, Arno N’Joy, et des lives de S8JFOU et de Blutch.

Côté shopping, le Vinyl Market ouvrira ses portes de 14 heures à 20 heures à la Passerelle. Les diggers pourront même assister à trois expositions, qui se tiendront au même endroit.

22 heures. Même si le line-up de l’Astroclub nous titille plus qu’un peu - puisque celui-ci sera le théâtre de sets de Jeff Mills, de Floating Points, de Möd3rn (composé d’Electric Rescue, Roman Poncet et Maxime Dangles) de Sonic Crew et d’un live de Jacques, et de Mr G - on choisira celle de la Cour, particulièrement alléchante, puisque le duo légendaire Aux 88, et Barnt, enfin en b2b avec Joy Orbinson, y seront attendus..

La scène Mekanik, elle, sera plus sauvage, ravageuse, expérimentale, bref plus extrême, puisque Manu le Malin, plus que familier avec le festival, en tiendra les rennes. Elisa Do Brasil, Ben Frost, qui y présentera son nouveau live ou encore The Mover aka. le légendaire Marc Acardipane, l’accompagneront toute la nuit.

Bien sûr, on pourrait vous vanter les talents du jeune Niçois Oniris, repéré par Laurent Garnier, et qui se produira sur la scène Chill Out, ou ceux du duo Trunkline, composé de Madben et Yann Lean,et qui avaient déjà retourné Astropolis l’année dernière, mais il faut faire des choix…

Dimanche

Enfin, pour les plus courageux (et il y en aura) le "maître de cérémonie" Manu le Malin aka The Driver clôturera cette 23e édition en beauté, accompagné de l’artiste le plus punk de la maison Kompakt, T.Raumschmiere, que l'on a hâte de voir, au Cabaret Sonique de 23h à 5h. 

Pour avoir plus d'informations sur ce week-end qui s'annonce chargé mais inoubliable, rendez-vous sur le site d'Astropolis.