Photo en Une : © LC Club

Au programme : 3 scènes, deux intérieures et une sur la terrasse de La Cantine du Voyage adjacente au club. Top départ le jeudi 13 juillet avec pour le before DJ Tonio de chez Noir Musique et les Nantais d’Arpège. Les choses sérieuses commencent par une carte blanche du LC Club au festival La Nuit Rouge. Ces derniers ont choisi de faire honneur à la techno anglaise en invitant Alan Fitzpatrick et Ben Sims, accompagnés par les niçois Osmoz et JC Laurent. Le Teo Club, juste à côté du LC, est laissé aux mains des nantais Raphael Fragil, boss du label vinyl only Fragil, et à celles du collectif Sound Lockdown. Sur la terrasse, toujours des collectifs nantais, plus house cette fois, avec La Source et Récré A Sons.

   À lire également
Comment le LC Club est passé de boîte de nuit commerciale au club techno pointu

Le lendemain, pour la fête nationale, le LC Club volera sans doute la vedette au bal des pompiers, avec pour chauffer tout le monde sur la terrasse de la Cantine du Voyage le DJ booth ambulant de la Station Rose et la techno d’Amandra. À l’heure du feu d’artifice, vous pourrez rester à l’extérieur pour écouter la house Artefaac et celle du Lillois Péo Watson et de sa compatriote nordiste Missnoa. À l’intérieur, c’est la techno allemande qui sera à l’honneur dans le LC, avec en tête d’affiche le berlinois Chris Liebing, fondateur du label CLR. À ses côtés on retrouvera la minimale de Combe et la techno de David Asko. La seconde salle est encore une fois confiée à des collectifs nantais : pour le 14 juillet, ce sera Boreal et le label Voiceless.

Et s’il vous reste des forces après ces deux nuits musclées, revenez pour l’ultime soirée de cet anniversaire XXL. En ouverture sur la terrasse, l'on retrouvera le boss de A-traction Records, Marc Ayats et le collectif nantais Outsight, suivis de la house de Dan Bono et du collectif/label/magazine Recordeep. Le Teo Club, sera confié au collectif Feel My Rave, qui devrait être au taquet après l'organisation de son premier festival à Pornichet, du 6 au 8 juillet. Et dans le LC, la techno martiale sera reine avec le Berlinois Len Faki (Ostgut Ton, Figure), qui viendra distiller ses kicks sur les berges de la Loire en compagnie du nantais Neon et de CLEFT & H.mess du collectif Texture. Un week-end marathon donc pour fêter dignement la première décennie du club.

Toutes les infos et le lien vers la billetterie sont a retrouver sur l'événement Facebook.