Photo en Une : © Clack / Fersen Sherkann

Réparti sur 14 lieux différents, le Scopitone investit tout le centre-ville de Nantes. Une quarantaine d’artistes se produiront sur scène dans des endroits variés, des Nefs du côté des chantiers navals au Manoir de Procé, aménagé en café-restaurant, en passant par le Jardin des Plantes ou encore le Château des Ducs de Bretagne, monument historique. Un parcours découverte, révélant à ses participants les paysages multiples des bords de la Loire.

   À lire également
On vous raconte... Le festival Scopitone 2015

Côté programmation, le festival nantais nous réserve son lot de belles surprises. Le label allemand Dial Records sera de la partie pour une techno douce mélangeant minimal et carillons, en compagnie de ses artistes Pantha Du Prince et Roman Flügel. Les lignes de basse groovy et les vocals de la house de Motor City Drum Ensemble viendront vous faire danser sur fond de synthés vintage, avant que Recondite (Dystopian, Ostgut Ton) ne fasse délicatement sombrer les festivaliers dans sa techno profonde et entraînante. Pour une techno plus intello, c'est du côté d'Avalon Emerson ou du vétéran de Kompakt Michael Mayer, qui vient de signer le dernier mix de la série DJ-Kicks.

Et qui dit festival français dit aussi artistes locaux. L’Hexagone sera fièrement représenté par les Parisiens de DEMENT3D, résidents à Concrete, Antigone et François X, qui nous livraient récemment en vidéo la recette immanquable d’un track techno bien ficelé. Joris Delacroix, que l’on ne présente plus, agrémentera les festivités d’un mix associant techno, deep et house. Et que dire de l'excellent Simo Cell (Livity Sound, BFDM), dont la toute récente Boiler Room à Beijing saura vous convaincre du talent.

   À lire également
Nous avons accompagné François X et Antigone en studio pour une grosse leçon de techno

Durant les quatre jours, les spectateurs pourront ravir leurs yeux en plus de leurs oreilles, avec plusieurs expositions réparties sur le site. L'on y retrouvera notamment le sculpteur britannique Alistair McClymont, diplômé du prestigieux Royal College of Art, ou Guillaume Marmin, plasticien et créateur visuel qui a travaillé en collaboration avec Jeff Mills pour son projet Close Encounters Of The Fourth Kind.

Pour retrouver le reste de la programmation, les tarifs et le descriptif complet des lieux, rendez-vous sur le site du Scopitone.