Photo en Une : © pavillons des étangs

C'est la mort dans l'âme que le festival annonçait en juin dernier sur Facebook son annulation : la mairie de Samazan leur avait retiré les autorisations nécessaires. La conséquence, selon l'équipe, de pressions de la part de la gendarmerie locale et de la sous-préfecture du Lot et Garonne, pour « risques de troubles à l’ordre public ».

Originellement prévu sur trois jours, le festival a dû réorganiser sa programmation sur deux jours. Vous pourrez retrouver la techno du Berlinois Max Vaahs, la minimal roumaine de Barac et de son compatriote Priku (a:rpi:ar), tout comme celle du duo parisien Loop Exposure. On y verra également le duo toulousain Zendid et sa minimal teintée de sonorités futuristes, collant parfaitement avec le festival, Nostromo étant le nom du vaisseau spatial dans lequel se déroule le film Alien, le huitième passager.

nostromo

Parmi les immanquables, l'on retrouvera le résident du club Der Visionäre Binh signé sur le prometteur label My Own Jupiter de Nicolas Lutz et surtout sur Perlon (Ricardo Villalobos, Zip, Onur Özer), ainsi que le Niçois et nouveau résident de Concrete Sweely pour un live electro/techno exclusif. S'y ajoutent Etienne, le collectif français Basic Movement, et pour plus de basses rondes et percussions hypnotiques, la minimal de Gab Jr, Darween et Jacan du label Automatic Writing. Mais également les italiens Domenico Rosa boss de Imprints Records et Francesco Del Garda pour un style un peu plus house. Retour à la techno avec en provenance de Francfort Markus Sommer, et l'Américain Evan Baggs installé à Berlin depuis plusieurs années. Et ce n'est pas tout : un secret guest russe reste à découvrir, et il s'occupera du closing de l'une des deux scènes le samedi. 

Rendez-vous au bois de Boulogne les 28 et 29 juillet pour deux jours de danse en pleine nature, au bord de l'étang avec également Lumbago, Ulric & Saad, Ghini B et Steve Marie.