Photo en Une : © Lucas Matichard

 

Depuis sa fondation en 2010 par le collectif Moï Moï, Baleapop veut allier art et festivités afin de créer un nouvel espace d’expression et de collaboration. Côté art contemporain, un programme riche mêle projections vidéo, installations et performances, avec par exemple le projet Folie, for a song de Sébastien Martinez, Benjamin Lafore et Perez, mélangeant architecture et art sonore. Le festival disposera même de sa propre station radio, Radiobalea.

Une programmation éclectique

Un festival interdisciplinaire, qui dévoile un line-up faisant la part belle aux artistes émergents et transforme son public en véritables explorateurs. Pour sa première journée, Baleapop invitera le collectif L'oeil de l'aigle et le guitariste Sam Fleish, membre du groupe indie alternatif Crânes Angels, pour deux concerts gratuits en plein cœur de la ville. La Red Bull Music Academy se chargera de la programmation du jeudi 24, et c'est peu dire que l'académie de l'électro a fait ses preuves en matière de défrichage de nouvelles scènes. L'on retrouvera la vaporwave du lauréat de la RBMA 2016 à Montréal, Malibu, le poinçonneur du raï Mohamed Lamouri, l'électro planante d'Odei chez Moï Moï Records, ou encore Lovefingers, patron du prestigieux label ESP Institute (Red Axes, Moscoman, Tornado Wallace).

Le lendemain, direction la plage Latifenia pour le set de Judaah, patron du label lyonnais BFDM, l’afro bass planante de Puzupuzu, la techno de l'Italien Lorenzo Senni (Warp Records), ainsi que KATE NV, Mdou Moctar, et Yann Eras et Ruf Dug pour le versant plus groovy. Un plateau éclectique à ne plus savoir où donner de la tête, d'autant plus que s'y ajoutent sur le reste du week-end l'énigmatique Epsilove (Dekmantel, Antinote), Paraleon du label lisboète Príncipe (Nidia Minaj, DJ Niggafox), le duo de techno improvisée Juju & Jordash, l'IDM tribale de Don't DJ, Daniele Baldelli, Usé, Vanishing Twins...

Et pour prolonger l'expérience de ces univers musicaux singuliers, rien de mieux qu'un rencontre avec les artistes. C'est le principe de la "grande bouffe" qui clôturera les festivités le dimanche, de 12h30 à 15 heures : artistes, festivaliers et équipe de Baleapop se réuniront autour d'un grand banquet, à l'ombre des arbres du parc Ducontenia. Et ce, toujours en musique, avec les Sheintan Brothers qui inviteront Rizan Saïd et Alma Negra, pour des sets house tendance sono mondiale.

La programmation complète est disponible sur la page de l'event. Si vous n'êtes toujours pas convaincu, on vous laisse avec l'aftermovie de la précédente édition.