Photo en Une : © Jane Pain


Une soirée poésie, voilà un événement que l'on a rarement l'habitude de voir dans un club. « Nos autres soirées se sont passées à Montmartre, à la Bohème du Tertre, au Social Bar et au Chat Noir à Oberkampf. Le Faust va nous apporter un public différent », glisse Arthur Scanu, membre du collectif PAN ! 21, qui organise les soirées PO&ME.

   À lire également
Paris : la fête solidaire vue par les meilleures collectifs techno de la capitale

Sous le pont Alexandre III, les amateurs de versification et de prose harmonieuse se retrouveront pour une vague de performances mélangeant sound design, visuels et musique électronique. « La poésie apporte quelque chose de frais aux soirées parisiennes. C’est quelque chose qui doit avoir sa place sur la scène culturelle », ajoute Arthur.

Pour découvrir cette littérature contemporaine, les textes des poètes Malo et Vascan, qui mélangent envolées lyriques et street art dans les rues de Paris, seront "joués" par les comédiens Louise Orry-Diquéro et Nicolas Girard-Michelloti. « Ce sera une véritable performance, qui ne sera ni une récitation, ni du théâtre. Afin que les spectateurs saisissent mieux les enjeux de la poésie ». Au programme : des vers puissants et percutants, questionnant la société contemporaine sur des sujets bruts et urbains.

Avec ces soirées, PAN ! 21 veut créer un espace de création et d’expérimentation, travailler sur une esthétique nouvelle, digitale et loin des normes.

C'est dans cette démarche que se succèderont sur scène le duo parisien Deviant Lads, aux sets mentaux et immersifs, quelque part entre les sonorités du label Versatile de Gilb'R et Correspondant de Jennifer Cardini. Le producteur expérimental bordelais FLVN, déjà proche de la poésie qu'il intègre dans ses mixtapes aux notes industrielles et psychédéliques, ainsi que Micha de Melodic Diggers, complètent l'affiche. Leurs sets de deep techno seront accompagnés de poésie préenregistrée, que les artistes pourront déstructurer et sampler, pour produire une conversation entre les mots et la musique. « Le DJ enrichit la poésie, car il lui permet de se diffuser différemment et de toucher de nouvelles sensibilités » conclut Arthur.

Une soirée extravagante qui promet d'en surprendre plus d'un ! Plus d'informations sur la page de l'event.