Photo en Une : © Love Specs France

Tout a commencé en 2009 avec l'Anglaise Alice Pulford, partie en voyage humanitaire pour créer un orphelinat au Malawi, un des pays les plus pauvres d'Afrique. Avec l’aide de sa sœur Nina et des habitants du pays, elle fonde l’ONG Love Support Unite, qui a pour but d'aider la communauté locale. Afin de financer ces actions, ces superwomen ont eu l’idée géniale de vendre ces lunettes féeriques, découvertes un peu plus tôt au festival Burning Man.

En 2015, deux amis, Martin et Alexis, tombent amoureux de ce concept plus qu’intriguant : « On a découvert le produit lors du festival Lost in a Moment, un mec nous a passé les lunettes et je suis tombé sous le charme », explique Martin, président de Love Specs France. Une découverte optimiste qu’ils ont voulu faire partager à tous : « J’ai acheté 5 paires de lunettes sur Internet que j’ai emmenées au Roscella Bay Festival à la Rochelle. Les gens étaient tous heureux de les essayer. » Ces « néo-hippies » ont décidé de collaborer avec l’ONG britannique et de lancer une antenne française. « Ils nous ont donné carte blanche pour lancer et vendre les Love Specs en France. »

Ils parcourent désormais les festivals français à bord de leur Love Van, passant du Weather Summer au Marvellous Festival. Cette année, avec l’aide de leurs nouveaux bénévoles, ils veulent créer un concept itinérant avec une véritable discomobile, des ateliers pour faire sourire et donner de l’amour aux gens. Via la mise en place d’un espace chill, ils comptent régaler les festivaliers avec des expériences sensitives : « Dans un festival techno comme Astropolis, les gens en prennent plein la tête, et nous, on est là pour les accueillir dès 8 heures afin de les relaxer ».  Des activités passant par une scénographie immersive, de la séance de yoga au chill-out suspendu ( es gens dansent suspendus par un filet, au-dessus du dancefloor).  

Côté musique, l’association compte implanter son camion pour créer une véritable scène alternative nommée Para Love, à base d’ambient, de deep house ou encore de minimal avec des DJ's du collectif Musart, Parallèle, OFNI ou avec le soutien de leur copain Romain Dafalgang, qui jouera au festival Dynamicale. Ils veulent aussi pousser l’expérience immersive avec des casques à réflexion radio sur le même principe que les Silent Disco. « On a prévu un gros stock de casques pour un after chill sur notre Love Love Land au festival Château Perché, implanté directement dans le camping. Les festivaliers pourront même créer des totems pour ensuite faire la parade du Love. »

Cette famille de lovers ne compte pas s’arrêter là et espère dépasser les frontières : « On aimerait bien proposer une scène au Fusion Festival, ou encore au Boom, dans cet esprit psytrance  à la cool. » De même, ils aimeraient s’émanciper de la scène électronique pour toucher des festivals plus généralistes comme We Love Green.

Alors n’hésitez plus à aller les trouver lors des festivals, la paire est à seulement 15 euros et il y aura même des anciens numéros de Trax en vente ! Pour collaborer au projet, cliquez ici.