Photo en Une : © Sub0

Un espace de 1600 m², séparé en deux parties équitables indoor et outdoor, situé dans une zone industrielle de la banlieue nord de Paris : c’est là que s’est installé Sub0. Un nouveau venu dans le petit monde de la fête parisienne, qui organisait en novembre dernier une soirée dans une visserie désaffectée, accessible uniquement avec un mot de passe que l’on obtenait en s'adressant à un certain Richard Stone sur Facebook. Après plusieurs autres raves organisées tout autour de Paris, le collectif passe à la vitesse supérieure et inaugure un espace multiculturel.

Le Sub°0 sera consacré à toute sorte d’événements artistiques : expositions, tournages, shootings photo et performances musicales. La présentation au public aura lieu le mardi 20 et mercredi 21 juin, où 12 artistes – principalement axés street art, comme le graffeur/rappeur Grems ou Poasson, mais aussi de la sculpture avec Dem Dillon – seront invités pour une exposition qui se visitera sur fond de DJ sets. Deux scènes sont prévues, une en open air et une à l’intérieur du hangar. Le mardi, de 16 heures à minuit, l'on retrouvera une sélection de jeunes talents parisiens de la minimal, avant d'enchaîner sur la techno le lendemain, pour une ambiance bien sombre assurée par Panzer, MURD et Sinus O. Sur la scène open air, ce sera ambiance berlinoise avec Herrmann et Abajour du collectif et label Berlinons Paris, accompagnés de X1000, qui signait la face A de leur première release.

Si Sub0 s’était démarqué en remettant au goût du jour le côté secret des raves nineties avec un compte Facebook rappelant les infolines de l'époque, c'est cette fois c’est un système bien actuel qui permet d’avoir accès aux deux après-midi : il suffit de poster son nom et prénom sur le mur de l’événement Facebook.