Photo en Une : © Thomas Smith


Embarquement prévu tous les vendredis et samedis soir pour découvrir le label hongrois le LavaLava, le club Six D.o.g.s d’Athènes, ou encore l'atmosphère du festival Haut Knochen de Düsseldorf. Et pour vraiment ressentir les effets jusqu’au bout, c’est toute la scénographie du lieu qui sera amenée jusqu’au Badaboum, pour remplacer son décor habituel.

Côté programmation, il y en aura pour tous les goûts. On vous invite dès le 7 juillet à aller tâter le terrain pour une ouverture bien rythmique sur le thème du festival suédois Into The Valley avec la house de Kornél Kovács. Le vendredi suivant, on s'envolera vers Marrakech, pour goûter à l’ambiance de l’Oasis Festival grâce à Amine K et sa techno aux sonorités traditionnelles du Maroc. Ensuite, direction le paradis de la frite pour une soirée Fuse, avec les résidents du club de Bruxelles DJ Pierre (l'autre) et Kid Strike. Le festival IR Barcelona finira le mois de juillet avec Mirus et Nerone, respectivement DJ's techno et drum’n’bass, pour bien taper du pied toute la nuit.

En août, le concept reste le même, et le line-up prendra des allures plus sombres : les basses de DJ Fra et Marc Piñol arriveront directement de Majorque pour le premier vendredi du mois. Le We Play The Music We Love de Turin investira le Badaboum avec Ramona Yacef, armée d’une bonne techno dansante et envoûtante et accompagnée de Marcelo Tag et Marcelo Cura pour une phase plus minimal. Pour la clôture de ce festival aérien à domicile, Peter Schumann et The Sorry Entertainers apporteront un climat musical plus tropical, sur un décor du KaterBlau de Berlin.

Pour les warm-up, le Badaboum a réservé local et nous présente des crews parisiens comme Le Tournedisque ou La Playlisterie pour laisser les passagers s’installer confortablement. Et au bar, on pourra commander des cocktails adaptés aux pays d'origine des DJ's.

Pour la programmation complète, c'est par ici.