Photo en Une : © Nuits Fauves


Prêts à vous déchaîner sur le dancefloor ? Du jeudi au samedi, Nuits Fauves est à nouveau accessible via son entrée initiale au 34, quai d'Austerlitz. Le club fait peau neuve, et s’équipe d’un sound-system Loud Professional, la maison italienne aux caissons blanc et noir pour un design épuré et moderne. Le résultat se marie parfaitement avec le décor revisité par Jean André, dessinateur et ancien directeur artistique d’Ed Banger Records. Une ambiance hypnotique dans un univers à la fois sombre et blanchâtre, qui conserve toujours les parois en béton brut du lieu ; le tout marbré d’un jeu de lumières récemment installé, dont les tons rouges tamisent ou font bouillir la salle.

© Ambiance à Nuits Fauves 2.0

Niveau programmation, Nuits Fauves passe en mode nuits folles. Confié à La Rafinerie, qui fait vibrer les clubs de Paris depuis 2005 avec des noms comme Floating Points, Derrick Carter, Flying Lotus ou encore Dopplereffekt, le line-up de cet été s’annonce explosif, pour des soirées effrénées de 23 heures à 6 heures. Et le jeudi, c’est toujours Jeudi Techno, jusqu’à 7 heures.

Pour n’en citer que quelques-uns, Nuits Fauves nous offre ces prochains mois sur un plateau d’argent : Brodinski pour une électro abrasive et frontale, Legowelt et sa techno analogique, Nick Höppner (Kompakt, Ostgut Ton) pour une touche plus mentale… Prévoyez de bons appuis pour rester sur vos deux jambes, car la salle vibrera aussi sous les coups de marteau d’Anetha, qui a fait récemment tomber les murs de la Hors Série #2. S'ajoutent la scie à métaux du label RAAR de Louisahhh et son compère Maelstrom, les drums percutants d’Agents of Time, ou encore la cerise britannique Shifted sur le gâteau de cette programmation pour une session deep puissante… N’oublions pas non plus le champion local Shlømo, boss de Taapion et résident de Concrete.

Les premiers rendez-vous sont déjà actés. Réservez le week-end qui arrive pour deux all night long : vendredi 16 juin, le caïd de la house DJ Sneak s’emparera des platines, suivi le lendemain d'Étienne de Crécy, qui saisira le public d'une French Touch groovy et mélodieuse.

Dernière nouveauté, le tarif d'entrée : Nuits Fauves propose désormais des places en early bird à 10 € pour tous les vendredis et samedis de l’été. Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du club.