Photo en Une : La Prairie du Canal © Ville de Bobigny

Une prairie ensoleillée, des fleurs et des clés à gagner : toute ressemblance avec l'éternel jeu du samedi soir de France 2 n'est pas fortuite. « On aime l’idée de partir dans quelque chose d'absolument absurde avec plein d’interactions différentes. L’année dernière, on avait organisé un escape game à la Machine du Moulin rouge. C'est vrai qu'on a complètement déliré avec ce nouveau scénario », confesse Pierre Olivier, membre du collectif.

Samedi, le collectif créatif Bunch met en place une panoplie de jeux loufoques et épreuves collaboratives, comme sauver un jardinier bourré, franchir un parcours d’obstacles pour aider une abeille à butiner, défier les maîtres du Bunch ou encore affronter les fameuses énigmes du Père Fleuras.  

Apprendre le
Apprendre le langage des fleurs avec Mamie Flore

Un après-midi chill complété d'activités créatives comme la confection de couronnes de fleurs ou la participation à une fresque de graffitis, créée par l'artiste parisien Julien Amzar. « Le principe, c'est qu’il n’y a pas de pression, tout est gratuit et libre. Les gens peuvent naviguer d'une activité à une autre. »

Cet événement "pour les Bisounours" sera agrémenté par des DJ sets, avec l'électro pop de Marie Durantet, la disco house du crew YES PAPI-SoundDivision, ou l'afro-house du Sud-Africain Turnbalism. De son côté, Le Hutin, du collectif Delagroove, cherchera un horizon entre la deep house, le disco et la soul alors que Plastic Willy de la Mangrove mixera des sons du monde entier. « . C’est un événement sourire. On demande aux DJ's de créer un moment agréable à travers des sets chaleureux. »  

     À lire également

Aix-en-Provence : 18 heures d'open air, soirée club et tech-house au Sueno Festival   

 Le collectif avait déjà réalisé une fête de ce genre il y a six mois à la friche Richard Lenoir. L'open air représente pour eux un espace de solidarité, avec une mentalité différente de celle qu’on peut rencontrer dans les clubs. «  On a un côté presque engagé, militant sur cet aspect de rencontre. On veut que les gens découvrent l’association La Sauge, qui veut associer teuf, potager et bouffe locale. »

L'event Facebook