Photo en Une : © Julien Thiverny

Avec cette première, le Ghost Lake festival entend bien devenir un rendez-vous incontournable des chineurs de techno franciliens. Durant les nuits des 4 et 5 août, le collectif tourangeau Regal Sound – à l’origine de nombreuses soirées à l’Iboat, à la Machine du Moulin Rouge, ou au Rex Club – et le crew parisien EXIL inviteront les festivaliers à fouler le parterre de sable, entre stands de vinyles et street food, devant les sets de producteurs confirmés et de nombreux artistes émergents, et ce dès 19 heures.

   À lire également
Paris : 3 jours de psytrance sous les étoiles, les pieds dans le sable, à l'Urban Trance Festival

On retrouvera ainsi les Allemands Kobosil, dont le premier LP est sorti sur Ostgut Ton l'année dernière, et Subjected (Electric Deluxe, Vault Series), qui croiseront Remco Beekwilder et deux signatures de Perc Trax, Truss et Francesco Visconti aka. VSK, pour mettre à l'épreuve le sound-system repensé de la Plage.

Les kicks d’UVB (Mord), membre du duo marseillais Daxyl, et de la Parisienne Hemka, se feront également entendre, tout comme ceux d'une flopée de producteurs underground de la jeune génération : Casual Treatment, SCRY, autrement connu sous l’alias Soucreyy, Théophiluss en b2b avec Charlie Oohlala, KVD, Kairos, BLNDR (Planet Rhythm) et Keikari, qui jouera en live.

Pour concevoir l'écrin de cette programmation défricheuse, c'est le collectif Triple-D, dont le talent a pu être observé à Dour ou au Weather Festival, qui répond à l'appel. Les festivités sur la Plage prendront fin à 7 heures le 6 août, mais les plus valeureux pourront mettre le cap sur le Batofar pour un after à fond de cale.