Photo en Une : © DR

Samedi dernier, le label et collectif originaire de Détroit s’indignait de la forte ressemblance entre le visuel utilisé par Armin van Buuren pour sa prochaine résidence au Hï Ibiza et son iconique logo [UR]. La ressemblance était frappante, et les explications du DJ néerlandais, qui justifie que les initiales UR sont celles d’Universal Religion, une série de compilations sorties entre 2003 et 2013, peinaient à convaincre la communauté techno.

"Mon équipe, l’équipe de Hï/Ushuaïa ainsi que moi-même n’étions pas au courant des similarités entre notre logo et le logo d’Underground Resistance", écrit van Buuren dans un communiqué. Un logo pourtant célèbre, existant depuis presque 30 ans, et bien souvent affiché par le collectif.

Merci Internet.

"Le logo, fait d’une police et d’un encadrement conçus spécialement pour l’occasion, a été réalisé en conformité à la marque d’Armin van Buuren" poursuit le communiqué. En effet, le logo du DJ, qui consiste en son nom écrit en toutes lettres et encadré, emploie la même police d'écriture. Après avoir d'abord "décidé de garder le nom U R tel quel et d’ajuster le logo", pensant que "les médias, les fans et Underground Resistance sauront comprendre cette décision", la star de la trance s’est finalement résignée, et a fait savoir par le biais d’un porte-parole que " tous les logos / flyers [seraient] modifiés dès que possible", ne gardant que le nom complet : Universal Religion.

De la mauvaise pub pour ses prochaines soirées qui se tiendront cet été à Ibiza ? Peut-être. Mais une chose est sûre, mieux vaux être ami avec les gars de Détroit.