Photo en Une : © Fabric

Il y a tout juste un an, le 16 mai 2016, un couple de septuagénaire polonais avait fait le buzz dans le petit monde du clubbing dansé jusqu'à 5 heures du matin à Fabric. Les deux retraités avaient participé à une soirée du label WetYourSelf, et quelques mois plus tard, alors que la scène électronique se mobilisait pour protester contre la fermeture administrative du club, on les retrouvait sur le web, munis d'une pancarte #savefabric.

fabric

   À lire également
Paul: "A 81 ans, je me suis rendu à ma première free party"

En l'hommage de ces tourtereaux qui prouvaient que le clubbing comme l'amour n'a pas d'âge, le label WetYourSelf a rendu l'entrée à sa soirée de dimanche dernier gratuite pour tous les retraités : "On sait bien qu'ils ne travaillent pas le lundi, donc pas d'excuses !" Les seniors ont donc pu se déhancher au son de Sepp, Lamine et Andre King jusqu'à 5h30 du matin ; un programme bien plus stimulant qu'une énième soirée Bingo. L'histoire ne dit pas combien d'entre eux ont fait le déplacement, mais l'on espère qu'à l'instar des DJ sets pour les tout-petits que l'on retrouve de plus en plus souvent programmés lors de festivals (au B:on Air de Marseille, par exemple), des dancefloors pour les personnes âgées fleuriront dans une scène qui aime à rappeler sa mixité.