Photo en Une : © Domenica Mellilo

© Toutes les photos sont de Domenica Mellilo

L’exploration de bâtiments abandonnés, vieillis par le temps et dont l’histoire est parfois perceptible entre leurs murs à toujours fasciné bon nombre de curieux, artistes, ou photographes en tout genre. C’est justement à cette dernière catégorie qu’appartient Domenica Melillo, récemment diplômée de l’Académie des Beaux Arts de Naples. Passionnée de photographie, mais aussi de musique, la jeune Italienne propose dans son projet Discotex (mélange de discothèque et Urbex, l'exploration urbaine) un parcours dans l’Italie des années disco à aujourd'hui au travers d’une série de photos de différents clubs abandonnés, mais pas seulement.

Après avoir photographié les différentes discothèques abandonnées de Turin à Milan, en passant par Formia ou Avellino, la jeune artiste intègre ces clichés dans le logiciel AudioPaint, un logiciel qui convertit les métadonnées en son. Le software utilise les informations visuelles pour générer une fréquence sonore en prenant en compte différentes variables : les couleur et pixels deviennent le tempo et la fréquence limite, par exemple. Ainsi, chaque ruine émet un son de quelques secondes qui lui est propre.

"J’ai voulu créer une exposition pour les aveugles pendant des années. En raison d'une mauvaise expérience quand j’étais enfant, j'ai toujours été très proche des malvoyants. Je me suis passionnée pour la photographie et les Beaux Arts quand j’étais adolescente et je me suis rendu compte de l'importance de mes yeux. Alors, je me suis demandé comment je pourrais montrer mes photos à ceux qui ne possédaient plus la vue. Ka seule façon était de faire parler mes photographies", explique t-elle à nos confrères de Noisey. La photographe, qui avoue ne jamais être allée en discothèque, permet ainsi aux malvoyants de découvrir ses photos, mais aussi de faire « parler » ces anciennes bâtisses, dont l’histoire doit regorger d’anecdotes fascinantes.