Photo en Une : © capture Denk ich an Deutschland in der Nacht

Après 196 BPM (un film consacré à la Love Parade berlinoise de 2002), Between the Devil and the Wide Blue Sea, dans lequel il s'introduit dans la scène électronique européenne, puis Villalobos, pour lequel il a reçu l’autorisation exceptionnelle de filmer au Panorama Bar, la mezzanine du Berghain, le réalisateur allemand Romuald Karmakar sort son nouveau film Denk ich an Deutschland in der Nacht (qu’on pourrait traduire par “Quand je pense à l’Allemagne dans la nuit”).

Diffusé depuis le 11 mai dans les salles de cinéma d’outre-Rhin, le film suit 5 artistes en studio, en club et en festival (au Robert Johnson, filmé complètement vide, au festival Sunwaves en Roumanie…) : Ricardo Villalobos, Sonja Moonear, Roman Flügel, Move D et Ata, le fondateur du mythique club Robert Johnson à Offenbach, qui livrent au passage leurs réflexions sur le monde de la musique électronique et décrivent leur façon de travailler.

Pour le moment, seul le trailer en allemand est disponible (sans sous-titres), on vous tient au courant quand on en sait plus sur une sortie française.

La page Facebook du film