Photo en Une : © DR

Robert Miles, né Roberto Concina, est mort des suites d’une longue maladie, à Ibiza. Né en 1967, le DJ italien commence sa carrière dans différents clubs de Turin et Milan en 1988. Mais il faudra attendre 1995, et la sortie de son track mondialement célèbre, “Children”, pour que le DJ acquiert une réputation mondiale. Composé, selon la légende, en une nuit seulement, le titre se vend à plus de 5 millions d’exemplaires dans le monde, se plaçant numéro 1 dans 12 pays, et devient fondateur d’un nouveau genre : la dream trance.

Un genre que le DJ exploitera dans son premier album Dreamland, sorti en juin 1996, et reconnaissable entre mille. Quelques notes planantes de piano, synthé ou violon sur un kick à plus de 135 BPM. Rapidement, la scène électronique italienne lui emboîte le pas, et verra émerger des DJ’s tels que Gigi d’Agostino, Nylon Moon, 2 Flying Stones, ou Roland Brant.

Plus tard, Robert Miles s’éloigne de ce genre pour explorer d’autres tempos, notamment avec son album Organik, sorti en 2001, et Miles Gurtu, en 2004, dans lesquels il s’oriente vers un trip plus ambient et jazzy.

Dans la nuit, de nombreux acteurs de la scène électronique ont tenu à rendre hommage à l’artiste, comme Max Graham ou encore Pete Tong.