Photo en Une : © Dirtyphonics

Voilà une soirée comme on n'en voit pas toutes les semaines sur les Champs-Élysées. Ce vendredi 12 mai, Dirtyphonics débarquera au Zig Zag, et tout ce que l'on peut dire, c'est que leur drum'n'bass sous amphétamines tranche quelque peu avec la techno/tech house généralement programmée dans ce club où l'on a pu voir passer récemment Joris Delacroix, Claptone, Boris Brejcha, Pan-Pot, Worakls et N'to. Le Funktion One de l'établissement devrait donc être poussé sans ses derniers retranchements sous les assauts de Charly, Pitchin et Julien, le trio parisien Dirtyphonics, et ils ne viendront pas seuls : le belge Apashe de la maison Kannibalen Records, Badjokes, les ovnis Extra Terra, l'Américain Protohype et le trio UK Gentlemen's Club porteront les couleurs internationales d'une bass music qui ne fait pas dans la dentelle, orientée brostep, UK funky teintée d'EDM et trap.

   À lire également
La drum'n'bass peut-elle reconquérir la France?

Une occasion à ne pas manquer pour les addicts du drop sur drop, d'autant plus que les soirées du style restent rares à Paris (même si l'on n'oublie pas les Animalz). À l'image de Bass Jump à Grenoble ou encore Hard Bass Dealers à Lille, les collectifs prospèrent cependant dans toute la France, et la bass music ardue truste les scènes de festival, notamment celles de l'AREA 217 à Paris ou du mastodonte toulousain Insane, où Dirtyphonics livrait justement un show survolté le week-end dernier.

Le teaser de la soirée Dirtyphonics & Friends est visible ci-dessous.