Photo en Une : © Aishuu - Graphic Designer

Le festival Démon d'or, en plus d'être réputé pour ses line-up panachés, est avant tout un lieu spécial, calme et vert, isolé dans la périphérie de la capitale des Gaules. C'est aussi l'un des seuls festivals a proposer un lot d’activités alternatives aussi conséquent. Une tâche en partie assumée par l’équipe de Pelpass, qui pour l'occasion, invitera les festivaliers à participer à plus de 200 jeux en tous genres (jeux de cartes, de plateaux, de rôles...).

En plus d'une conscience écologique assumée, matérialisée grâce aux mesures classiques et essentielles (des toilettes sèches, les gobelets réutilisables, les cendriers de poche distribués gratuitement, les poubelles de tri sélectif…) prisent par les organisateurs, Démon d'or se veut consciencieux. Tout au long du festival, une friperie Emmaüs sera ouverte, dont tous les bénéfices seront reversés à l’association Emmaüs Lyon. Un espace de transats sera installé pour profiter et se détendre au maximum sur la plage avoisinant la scène Out of Space.

Out of Space, Comète, Dune, Capsule et Sphère : chacune des scènes sera customisée suivant un thème spécifique et elles seront animées pendant toute la durée du festival de 20 heures à 5 heures (sauf la Out of Space, qui sera ouverte de 17 à 21 heures le vendredi et de 13h à 19h le samedi) par un parterre d’artistes confirmés ou à découvrir.

Sur la Capsule, la très cotée boîte de production lyonnaise Encore invitera Pardonnez-nous, un collectif parisien, pour les deux premiers jours du festival.

La Comète stage – divisée en deux temps, la première partie de soirée et la nuit –, pour les deux premières nuits du festival, sera confiée une nouvelle fois au collectif Vibes, spécialiste de la trance, avec des artistes comme Rakoon, Kalki ou encore Flegma et Maitika.

La Sphère stage – qui déménage et s'agrandit – rimera d’abord avec Wax Tailor, l’une des têtes d’affiche de cette édition 2017 qui vient de sortir son dernier album, By Any Beats Necessary ; suivront les stars N’To et Joachim Pastor qui viendront présenter leur nouveau label Sinners. Une autre doublette, celle de Polo & Pan, sera là pour un live.

La Dune stage – qui sera placée sous la bonne étoile du reggae et du dub le vendredi et le samedi – verra se succéder le crew de passionnés Stand High Patrol, la paire espagnole d’Iseo & Dodosound, les avant-gardistes suisses de NS Kroo, sans oublier le soundsystem des Roots Atao.

Pour finir ce jour, garni, la Comète stage version nuit, sera bercée par de la pop, du hip-hop et de la bass music, l’affaire de Pethrol, Killason et de Schlacthofbronx, tandis que la stage Out of Space sera le terrain du Aziz Soundsystem et de la bass music de Dudz.

Pour le deuxième jour, le samedi, la grande scène Sphère prévoit d’être très éclectique. Sont attendus : le Lyonnais aux rimes chaloupées et précises Kacem Wapalek, la house d'Afrique du Sud du très bon groupe Batuk, une autre tête d’affiche, les Dub Inc, le grime UK des Foreign Beggars, complétés par le dubstep du trio anglais Gentlemens Club.

   
À lire également : Voici le futur de la house d'Afrique du Sud : le supergroupe Batuk

La Comète prévoit pour la soirée des effluves hip-hop, cumbia et électro avec le producteur Kognitif, le duo Baja Frequencia et les inséparables Unno. La Dune stage la jouera reggae/d'un avec l'excellent crew écossais de Mungo’s Hifi, Sumac Dub, sans oublier O.B.F Soudsystem, un des sounds les plus en vue de France, qui reviendra pour la troisième fois consécutive. Ce coup-ci, ils seront accompagnés par 3 MC’s.

Sur la scène Out of Space, Voilaaa Sound System, DNA, The Ackee Saltfish et Michel Platine viendront proposer de la house, du hip-hop, de la funk et de la tropical bass aux festivaliers.

Cette scène sera d’ailleurs la seule à être ouverte le dimanche, de 13 heures et 19 heures. S’y succéderont le collectif et label parisien afrocentré Mawimbi, le producteur Kanchi, ainsi que le duo house Bagar.

Le festival Démon d’Or aura lieu dans le domaine de Poleymieux-des-Monts-d’or du 30 au 2 juillet prochain.