Photo en Une : © DR


Les 600 participants de la soirée
Lovejuice ont dû sortir en hâte du club Mangle E8 après la diffusion d’une substance non identifiée “mais fortement acide” après un test de PH effectué par les pompiers londoniens.

Douze personnes ont été conduites à l’hôpital pour traiter des brûlures, rapporte The Hackney Gazette. La police estime que la substance nocive a été pulvérisée directement dans le visage de deux hommes après une dispute. Les deux victimes, d’une vingtaine d’années, ont été conduites aux urgences. Leur état est jugé sérieux mais stable.

L’agresseur présumé n’a pas encore été interpellé, selon Sky News. La chaîne cite un témoin qui raconte: “Les gens pleuraient et s’aspergeaient le visage d’eau.”

Sur sa page Facebook, le club a déclaré que l’équipe coopérait avec la police sur l’incident survenu lundi matin, et qu’il ne pouvait faire aucun commentaire pour le moment.

Photo Twitter