Photo en Une : © Les Bains Douches

Jeudi dernier, c’était la soirée mensuelle Hotel Radio x Trust The Buzz aux Bains Douches. « Avec le Nomad collectif, on a décidé de faire venir des rappeurs suisses que je connais bien (Di-Meh, Slimka & Miiiizlee). Je leur ai proposé de faire un showcase aux Bains » explique Jean-Charles Leuvrey, fondateur de Hotel Radio Paris. « Ils devaient jouer vers 1 heure, juste après mon set à 23 heures. Pendant que je mixais, je commençais à recevoir des textos disant : "ils sont relous à l’entrée, ils refoulent si on n’est pas accompagnés, ou si on n’est pas bien habillé." Je finis mon mix, je sors. Et là, je vois 200 personnes, dont les artistes, devant les Bains. Il y avait de tout, des filles, des garçons, mais dans une tendance rap, où tout le monde était sapé en Off white, en pantalon camouflage violet, des Nike air, du Supreme ; un esprit très hip-hop d’aujourd’hui en somme. »

« On m’a expliqué qu’ils ne voulaient pas de cette clientèle-là, qu’ils ne pouvaient pas la gérer, ni même s’occuper de leur sécurité. Ils craignaient qu’ils cassent tout. »

Le fondateur de la webradio rencontre dans la foulée le directeur de la sécurité du club : « on m’a expliqué qu’ils ne voulaient pas de cette clientèle-là, qu’ils ne pouvaient pas la gérer, ni même s’occuper de leur sécurité. Ils craignaient qu’ils cassent tout. » Après quoi, la musique a été coupée et le club fermé. 

L'un des contributeurs du média participatif Twenty Magazine, également présent dans le public, écrira le lendemain : « les artistes eux-mêmes ne peuvent pas rentrer, le gérant a fermé l’entrée du club, il est 1h00. [...] La police est là, en nombre, et nous évacue de la rue ». Des vidéos postées sur la page Facebook de l'événement attestent en effet de la présence des forces de l'ordre.

Contactée par Trax, l'équipe de sécurité des Bains Douches a justifié ses choix : « Le concert a été annulé car des stupéfiants et de l'alcool étaient consommés devant l'entrée du club, sans compter le comportement agressif de certains fans. La police a constaté ces effractions ».

Finalement, c’est au Nouveau Casino qui accueillait à ce moment là un aftershow du rappeur Ninho, organisé par le collectif Nohell que la nuit s’est poursuivie, après que Jean-Charles Leuvrey et le Nomad Collectif ont appelé le gérant. Les artistes s’y sont produits vers 1 heure et la soirée s’est terminée à 5 heures. « Tout s’est très bien passé, il y avait du monde, les gens étaient contents, on a fait la fête quoi… » conclut le fondateur.

Hotel Radio Paris, entre rap et musiques électroniques

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette webradio montante, Hotel Radio Paris est le projet de Jean-Charles Leuvrey, un Français qui a passé une bonne partie de sa vie au-delà des frontières de l’hexagone, majoritairement à Londres, et plus précisément « au pied de NTS », une webradio anglaise de référence, fondée par Femi Adeyemi (une des personnes à l'initiative de Boiler Room) et Clair Urbahn. Il est revenu au pays en novembre 2015, avec comme idée « de venir créer une webradio alternative à Paris. Pour pouvoir donner à la jeunesse et aux moins jeunes une plateforme d’expression. » Ce sera chose faite, le 14 janvier 2016, en partie grâce au crowdfunding.

   À lire également
RIP Bromance Records : le label de Brodinski s'arrête brutalement

Depuis son lancement, la radio s’est bien développée : « on a commencé à avoir des émissions de façon journalière, peu au début, et puis on a augmenté la fréquence. Maintenant, on en propose entre 3 et 5 par jour, sauf le week-end. Ces programmes tournent autour des gens qui m’envoient des projets, des artistes que j’ai découverts sur SoundCloud... J’ai aussi une mensuelle avec Pedro Winter, où il y a Brodinski qui vient. Tous les gens du rap sont déjà passés : de Alkpote à Hamza » continue son fondateur. En matière de musique électronique, Hotel Radio Paris a su réunir une flopée d’artistes de qualité : Boe Strummer, Casual GabberzAkitoPanteros666, Club Cheval, des protégés de la maison Ed Banger comme Boston Bun... La liste complète des invités est consultable ici.