Photo en Une : Brunch Electronik Lisboa © Brunch Electronik

Le concept de l’événement est simple : « c’est un brunch dominical, se lance Loïc Le Joliff, son cofondateur. On veut réunir autour de ce déjeuner les amateurs d’électro, les familles et les curieux. Si on résume : c’est de la bonne bouffe, de chouettes activités pour que les enfants s’amusent, le tout sur fond de musique électronique de qualité. »

Les équipes en charge des Brunch Electronik y songeaient depuis un moment et, après 4 saisons et 21 événements organisés à Barcelone, deux années passées à Madrid, ou encore les 3 saisons passées à Lisbonne, ils arrivent à Paris : « L’occasion du Parc Floral s’est présentée à nous pour trois dimanches d’affilée. On l’a saisie sans hésiter. »

   À lire également
Barcelone : 10 lieux phares de la fête électronique

Pour ces occasions, c’est la grande halle du parc floral et sa devanture qui serviront de terrain de jeu au public : « On cherchait un espace qui puisse être un peu à l’intérieur et à l’extérieur. On va disposer la scène afin qu’elle soit dedans, même si l’organisation sera très tournée vers l’extérieur. » De quoi palier à toute contrariété météorologique.

En matière d’installations, s’ajouteront aux bars, foodtrucks, scènes et brunches, une panoplie d’activités pour les enfants. Une volonté affirmée par les organisateurs : « Nous sommes sur des propositions assez simples, en nombre conséquent pour que les enfants ne s’ennuient pas. Si tout va bien pour les plus jeunes, les parents passent un meilleur moment (rire). On mettra en place des jeux gonflables, des activités sportives, des activités alternatives… C’est ce qui fera la différence avec d'autres festivals. »

Deux moments et une chouette programmation

Ces dimanches après-midi se dérouleront en deux parties ; comme l’explique Loïc Le Joliff, les portes ouvriront à 13 heures pour le Petit Brunch, vraiment destiné aux familles, qui durera jusqu’à 17-18 heures, pour ensuite accueillir le gros du public jusqu’à la fermeture prévue à 23 heures : « Nos manifestations sont des événements de jours, en prévision de la reprise de semaine de boulot le lendemain. On a toujours fonctionné comme ça. À Barcelone, on ferme à 22 heures, à Madrid aussi. Bien sûr, les DJ’s seront là dès l’ouverture ». Et au niveau de la musique, les Brunch se sont donné les moyens.

La programmation se répartira sur une scène « aux accents végétaux », posée dans la grande halle et « habillée par un collectif ayant travaillé sur certaines représentations de Jeff Mills. » Même si le line-up n’est pas encore définitif, on retrouve de très jolis noms sur cette affiche éclectique : Mind Against, Pachanga Boys, Joy Orbison, Dekmantel Soundsystem et un showcase de Rohmi et Abi du label 100% féminin Ra+Re pour le 21 mai ; deux DJ sets des brillants Hot Chip et d’Étienne de Crecy, un live dOP, à quoi il faut ajouter un b2b entre Un Deux et The Mekanism le 28, pour finir le 4 juin avec Molly, Bambounou, Paul Ritch, Jimmy Edgar ainsi que Julian M. et Romain Dafalgang de la Horde Family pour un b2b.

À la façon dont ils ont réussi à s’installer au Portugal et en Espagne, les Brunch Electronik comptent bien s’imposer à Paris sur le long terme : « On est sur un genre d’événement un peu spécial dans le panorama, on n’est ni un festival, ni un club. J’aime bien dire que nous sommes plutôt un rituel. C’est important que les gens puissent se repérer, en se disant : “on est dimanche, qu’est ce qu’on fait ? On va au brunch ?” »

Les trois premiers Brunch Electronik de Paris auront lieu au parc floral du bois de Vincennes, les 21 mai, 28 mai et le 4 juin.