Photo en Une : © D.R.

 roland

Tout commence en 1972, lorsque Ikutaro Kakehashi, un ingénieur natif d'Osaka, quitte sa première compagnie Ace Tone pour fonder Roland ; un an après, l'entreprise commercialise son premier clavier synthétiseur, le Roland SH-1000. Très vite, les instruments de la marque séduisent des groupes comme Duran Duran ou Depeche Mode ; les gammes Juno et Jupiter définiront à elles-seules tout un pan du son des années 80. Mais c’est avec sa première boîte à rythme, la TR-808, que Roland acquiert son immense notoriété. En 1981, le groupe japonais Yellow Magic Orchestra l’utilise dans son titre "1000 Knives". En 1982, ce sont Marvin Gaye avec "Sexual Healing", et Afrika Bambaataa avec son imparable "Planet Rock" qui feront transpirer les dancefloors du monde entier au son de la 808.

TB-303 et TR-909


roland

Dans le monde de la musique électronique, Roland est essentiellement associé à la Trinité TR-808, TB-303 et TR-909. La seconde machine était à l’origine destinée aux guitaristes solo, en guise de basse. Mais très vite, les artistes de la scène house de Chicago s’en emparent pour ses sonorités glissantes et corrosives – un timbre reconnaissable entre mille qui donnera son nom à tout un style : l'acid. C'est grâce à cette machine que le groupe Phuture produit notamment en 1987 le track originel de l’acid house : "Acid Tracks".


De Richie Hawtin (Plastikman), avec des morceaux comme "Marbles" ou "Plasticine", à Aphex Twin, nombreux sont les compositeurs de renom à avoir intégré la 303 dans leurs tracks. Un destin inattendu pour cette machine qui fut un échec commercial et dont l'usage se révéla très différent que celui que ses concepteurs avaient défini. La TR-909 est quant à elle devenue l'instrument de prédilection de Jeff Mills, qui n’aura de cesse de l’utiliser pour ses lives. Les Daft Punk lui rendent également hommage sur "Revolution 909".

Aujourd'hui, l'entreprise japonaise continue d'innover. Elle sortait en septembre dernier les descendantes de ces machines phares : Les TR-09 et TB-03, deux versions modernisées des célèbres séquenceurs. On ne change pas une équipe qui gagne...  

Tout au long du week-end, de nombreux artistes ont salué Ikutaro Kakehashi, sans qui certains n’auraient peut-être pas eu le même destin.