© Jacob Khrist

Alors que d'autres hommes politiques battent la campagne en quête de mains à serrer ou de concerts de casseroles, Jack Lang est venu prendre un bain de foule à Concrete pour le premier Samedimanche de la barge, qui fêtait ainsi sa licence 24 heures, lui permettant d'ouvrir de jour comme de nuit sans interruption.  

L'ex-ministre de la Culture, à l'initiative de la première Techno Parade en 1998, est passé de 18 heures à 19 heures dans le club du port de la Rapée, faisant le plein de selfies avec des clubbeurs tout étonnés de le voir passer. 

Jack Lang, qui a aussi dodeliné de la tête sur le set de Ben Klock, s'est félicité de “voir une jeunesse pacifique danser sur de la musique électronique” et reste “toujours aussi incroyablement surpris de voir autant de monde un dimanche après-midi à Concrete”.