Photo en Une : © Maxime Chermat

Le plus ancien festival électronique en France n'est pas près de montrer des signes de faiblesse. Sur pied depuis 1995, Astropolis réunit année après année la crème des artistes de la house, de la techno et de ses incarnations plus abrasives. Sa forte identité, héritière des raves dont il est issu, le festival la doit aussi à son ancrage au Manoir de Keroual, son centre névralgique depuis plus d'une décennie.

La programmation de cette année vient de tomber, et c'est sur les quais brestois que commenceront les festivités, dans les salles La Carène et La Suite, pour de nouveaux épisodes du Bunker Palace et de l’Astroclub.

Le premier lieu, qui vient tout juste de fêter ses 10 ans, accueillera une triplette d’artiste résolument house : la grande DJ et productrice The Black Madonna, accompagnée du jeune prodige de la house française Flabaire, également cofondateur du label parisien D.KO, et de Motor City Drum Ensemble. L’Astroclub, proposera quant à lui un moment très techno, avec la référence UK Surgeon, Dr. Rubinstein et Anthony Parasole, le plus deep des trois.

Anthony Parasole - Off The Grid

Samedi soir, vous pourrez naviguer entre les cinq scènes du manoir. Manu le Malin pilotera la fracassante scène Mekanik, bien accompagné d’Elisa Do Brasil et de The Mover, l'alias d'un autre architecte de la scène hardcore, Marc Acardipane. Les orfèvres de l'electro-rock/noise Ben Frost et Blanck Mass (moitié de Fuck Buttons) feront aussi une apparition, sans oublier le crew à suivre Casual Gabberz, dont la compilation Inutile de Fuir a repropulsé le hardcore et le gabber sur le devant de la scène électronique avec l'assurance d'un missile Scud.

La Cour du manoir accueillera l'ovni techno Objekt et Umwelt, parangon de la scène rave lyonnaise. À ne pas manquer également, un b2b entre Joy Orbison & Barnt, la frappe combinée de Karenn (Blawan et Pariah), le live des paternels de la Detroit techno Aux 88 et le set de la patronne de Minimal Wave, Veronica Vasicka. Le chapiteau de l’Astrofloor ne sera pas en reste avec un line-up d’experts, chapeauté par Jeff Mills, Floating Points et la ‘‘techno transversale’’ de Jacques, comme il aime à la décrire. Le trio Möd3rn (Roman Poncet, Electric Rescue, Maxime Dangles), dont le premier album sortira à la fin du mois sur Skryptöm, présentera aussi son live à six mains. Restent deux scènes, Chill Out et Tremplin, qui verront se succéder Trunkline (Madben et Yann Lean), le champion marseillais Dj Oil ou encore les touche-à-tout du trip-hop The Herbaliser.

La soirée de clôture Cabaret Sonique se déroulera le dimanche soir, dans le sous-sol du Vauban. C’est encore Manu le Malin, mais cette fois sous son alias techno The Driver, qui sera aux commandes. L’Allemand T.Raumschmiere, dont le dernier LP est sorti sur la référence Kompakt (Perc, Kölsch, Agoria…) se produira lui en live.

Pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus, l'aftermovie de la précédente édition devrait venir à bout de vos réticences. Rendez-vous donc du 30 au 2 juillet prochain à Brest et alentours pour l'édition 2017 du festival Astropolis.