Photo en Une : © Raving Iran


La musique s’écoute, se ressent, se lit, mais elle se regarde aussi. C’est ce que défend le festival Musical Écran depuis maintenant trois ans, en présentant à chaque édition une sélection de documentaires traitant exclusivement du vaste monde de la musique et de ses acteurs.

Cette année, et c’est une nouveauté, 8 des 17 films présentés seront en compétition, concourant pour deux prix : celui du public, et celui du jury. Constitué de 5 membres, ce dernier accueille notamment Éric Morand, cofondateur avec Laurent Garnier de l'incontournable label F Communications.

Parmi la sélection éclectique de documentaires, nous retrouvons sans surprise le premier long format de Sourdoreille, Sous le donjon de Manu Malin (visionnable dans son intégralité ici), précédé deaux côtés de Raving Iran de Susanne Regina Meures : un voyage clandestin en plein cœur de la scène techno underground de Téhéran. Hors-compétition mais non moins excitant, Ex-Taz de la réalisatrice Xanaé Bove sera projeté au cinéma Utopia le jeudi 6 avril à 20 h 30, juste avant le film de Sourdoreille. Un portrait saisissant de l'effervescence créative du Paris des années 90 entre punk, hip-hop et rave.

Deux des autres longs formats seront consacrés à l’iconique Frank Zappa. Et comment ne pas penser au remuant batteur techno Dario Rossi lorsque l'on voit que le documentaire Melody of Noise, qui prend pour sujet les musiciens travaillant avec des objets du quotidien, figure également sur la liste. Sans oublier une plongée dans la scène black métal française des années 90 et dans l'effervescence de la musique africaine contemporaine.

   À lire également
Rencontre avec le mec qui fait de la techno dans la rue en tapant sur des trucs

Des films, mais aussi des soirées

Si tous ces films ne suffisent aux insatiables consommateurs de musique, les trois soirées qui leur succèdent devraient achever de les satisfaire. Le jeudi, au Redgate, sera l’affaire de The Driver, l'alias techno de Manu le Malin, venu par ailleurs présenter le documentaire qui lui est consacré. Seront également présents le lorientais KΘNT∆KT et sa techno très acide, tout comme l'enfant du pays S.F.N.L.. Accrochez-vous bien pour tenir le rythme effréné de leurs productions aussi lourdes que puissantes !

Le vendredi de 21 heures à 2 heures, Musical Écran prévoit une initiation au vogueing sur un fond de house, en compagnie de la figure forte parisienne de la discipline Kiddy Smile (qui nous avait par ailleurs accordé une interview), accompagné de DJ Barbeatboy. C’est à la cour Mably que ça se passera.

Rebelote le lendemain : même cour, même heure, mais une ambiance bien différente. Le collectionneur Brian Shimkovitz, plus connu sous le pseudonyme d’Awesome Tapes From Africa, ouvrira sa caverne d’Ali Baba, remplie avec les perles de la musique africaine qu'il accumule précieusement depuis 2006.

Une semaine bien remplie, qui prouve bien que la musique ne s'écoute pas seulement avec les oreilles.

Le festival Musical Écran se tiendra à Bordeaux, la semaine du 3 au 9 avril prochains.