Photo en Une : © Luke Killen

En moins de vingt ans, Discogs est devenu la bibliothèque d'Alexandrie de l'enregistrement musical sous toutes ses formes. Vinyles, CD's et cassettes ; tirages limités, éditions collector japonaises et promo tapes : tous se retrouvent référencés sur le site américain, qui se double aussi d'une plateforme de vente, permettant aux particuliers comme aux professionnels du monde entier d'être mis en relation. Après s'être imposé sur ce marché, Discogs part logiquement à la conquête d'un territoire frontalier : celui du matériel audio. 

C'est à cela que se consacrera son petit frère Gearogs (pour "Gear", "matériel" en anglais), un site lancé en version bêta depuis 2016. Nous vous en parlions dans un précédent article ; sa base de données comptait alors 1 305 machines. Aujourd'hui, elle en compte plus de 10 500.

   À lire également
Après la musique, Discogs se met aux machines, films, livres et comics

Platines, tables de mixage, microphones, amplificateurs, séquenceurs, boîtes à rythme… Tous les outils essentiels pour les musiciens, DJ's et producteurs sont catégorisés sur le site. En avril prochain, cette base de données se doublera d'une plateforme de vente en ligne calquée sur celle de Discogs ; c'est ce que révèle son fondateur Kevin Lewandowski dans une longue interview donnée à Thump : « Nous avons lancé Gearogs parce que les machines sont indéniablement liées aux disques. Nous lancerons le marketplace en avril. »

Une annonce qui en réjouira plus d'un, car elle signifie à la fois un accès simplifié à des équipements rares, mais aussi une baisse générale des prix (ou du moins un ajustement) des machines de seconde main, du fait de la mise en concurrence des vendeurs sur cette plateforme mondiale... Laquelle s'accompagnera certainement aussi d'une spéculation qui fera flamber les prix de certaines machines de collection, à l'instar des disques rares qui se monnayent à des centaines d'euros sur Discogs. Du côté de l'Hexagone, reste à voir comment Audiofanzine se positionnera face à ce nouveau venu ; également fondée en 2000, cette base de données et plateforme de vente d'instruments acoustiques et électroniques constituait jusqu'à présent la référence française.

Le développement de Gearogs s'inscrit dans une stratégie de plus grande envergure pour Kevin Lewandowski, qui teste en ce moment trois autres sites en version bêta : Bibliogs, Comicogs et Filmogs, respectivement dédiés aux livres, aux BD et aux films.

Une longue enquête sera consacrée à Discogs dans le Trax #201, en kiosque le 4 avril.