Photo en Une : ©Joris Couronnet

Cela fait 11 ans que Reperkusound existe. 11 années que le festival s’efforce de proposer une programmation électronique actuelle et variée, tout en laissant une place importante aux jeunes artistes. Il a élu domicile depuis 2010 dans l’imposant bâtiment Double Mixte de Villeurbanne et se déploiera pour cette 12e édition sur trois scènes : la Main Stage, la Moon et la Solar Stage.

Cette année, l’équipe de Mediatone, en charge de l’organisation du festival, a laissé carte blanche à trois collectifs pour le line-up de la Moon Stage. Parmi eux, on retrouve la boîte de production Encore, pilote de la nuit 1. Distinguée par ses soirées au Sucre et au club Transbo, la clique a réuni pour l’occasion le duo montant de la house lyonnaise, G'Boï et Jean Mi, aux côtés du prodigueux Palms Trax, signé chez Lobster Theremin et Dekmantel. La programmation de la deuxième et troisième nuit a respectivement été confiée aux équipes de Vibes et Outrance.

Une programmation très éclectique

Reperkusound à une fois encore fédéré des artistes au style éclaté. Le festival ouvre l'éventail des possibles de la musique électronique, en faisant se côtoyer des représentants d'une électro résolument punk, à l'image de Rebeka Warrior (moitié de Sexy Sushi) ou Salut c'est cool, à d'autres, plus rock, plus pop, comme les Naive New Beaters ou le duo Holy Two. Club Cheval du regretté label Bromance fera une apparition sur la Main stage, précédant, dans une veine plus dub, les bien nommés Panda Dub et les parisiens d'Adi Shankara.

Le hip-hop sera aussi représenté. Et quand on parle hip-hop dans la capitale des Gaules, L'Animalerie pointe souvent le bout de son nez pour défendre son territoire à grands coups de textes pointus et acerbes. DJ Pone livrera une session de scratch dont il a le secret, et les Chinese Man se produiront aussi, toujours armés de leurs outils fétiches (dont ils nous parlaient ici).

Le reste de la programmation est en accord avec l’état d’esprit de Reperkusound : mêler artistes locaux, régionaux et internationaux, les genres, les styles de chacun. Une somme de 47 artistes, confirmés ou à découvrir, au service de la fête, de la musique électronique et ses hybridations. Un festival avec une identité musicale forte, qui possède aussi un look bien à lui.

Dans la continuité de la touche visuelle des années précédentes imaginée par le designer et graphiste Simon Chevalier, le Double Mixte se transformera une fois de plus en décors de film de science fiction. Une ambiance futuriste assumée, qui nous rappelle l’univers de Star Wars, chère au même Simon Chevalier, toujours aux commandes de la direction artistique de la scénographie pour cette édition 2017.

 

Reperkusound se tiendra au Double Mixte de Villeurbanne du 14 au 16 avril