En 10 ans d’activité et seulement 18 releases, le label Klockworks peut se targuer d’avoir fait connaître plusieurs producteurs devenus incontournables sur la scène techno tels DVS1, Etapp Kyle et Rod. Dépositaire d’une techno feutrées et soutenue, qui trouve en "Subzero" son archétype, Klockworks a aussi su créer son propre univers visuel en collaborant avec l’artiste Heleen Blanken, dont les lumières et les sombres vidéos bio-industrielles mettent en relief les showcases du label.

   À lire également
Ben Klock, l'autre interview

Le projet audiovisuel PHOTON s’inscrit dans la continuité des efforts du label pour créer une expérience immersive. Construit autour du concept (vous l'aurez deviné) de photon – la particule fondamentale de la lumière visible, qui possède la caractéristique d'être à la fois une particule et une onde –, ce projet sera "multi-sensoriel" et mariera "son, lumière et architecture".

photon ben klock

On comprend donc bien le choix du club londonien Printworks pour le lancement de PHOTON ; avec son cachet industriel, sa centaine de lasers et un plafond tellement haut que l’on peine à l’apercevoir depuis le dancefloor, cette ancienne imprimerie de six hectares offre des possibilités créatives ahurissantes. "Chaque lieu choisi pour le projet possèdera ses propres traits distinctifs, et le light show sera différent à chaque fois."

   À lire également
On était au gigantesque opening de Printworks, le nouveau superclub de Londres

Ce premier événement se tiendra le dimanche 30 avril, de midi à 23h, et convie un pur plateau techno : Marcel Dettmann, avec lequel Klock a récemment collaboré pour la 100e release d’Ostgut Ton, Etapp Kyle, Planetary Assault Systems, Ben Sims et Dax J – et bien sûr, le patron de Klockworks en personne.

Klockworks presents Photon

photon