Quel amateur de vinyle peut se vanter de ne jamais s'être retrouvé à errer dans une ville étrangère, sans savoir où digger ? Les recherches Google sont souvent peu concluantes et il est difficile de déceler les meilleurs des moins bons parmi toutes les suggestions. Pour pallier à ce problème, Marcus Maack, collectionneur de vinyle et animateur pour une radio allemande, a lancé une "Record Store Traveler Map" via son site recordstores.love. Le but de cette carte interactive et participative est de recenser tous les disquaires du monde en établissant leur localisation précise ainsi que leurs spécificités.

Comme nous l'explique Marcus : "J’étais un collectionneur de vinyle invétéré, j’allais à Londres, Bruxelles, Brighton et beaucoup d’autres villes pour digger du son vers le milieu des années 90. J’ai toujours eu une carte avec moi où je marquais la localisation des disquaires dans les villes où je me rendais. Il m’est ensuite venu l’envie de rendre cette carte plus accessible pour mes amis et mes proches." Ce développeur informatique de formation commence donc la création d'un site qui prend forme au début des années 2010. "Pendant longtemps c’est resté quelque chose de personnel, il y avait même des restos et des musées", raconte-t-il. "Il y a quelques années, j’ai voulu le rendre public et donner à tous l’occasion d’y mettre leurs propres informations et les localisations de leurs disquaires favoris."

Marcus Maack, fondateur de recordstores.love / © Anne Oschatz 

Comment ça marche ? Marcus a développé le site lui-même et en est l'unique modérateur, mais dans les faits "tout le monde peut soumettre et ajouter son disquaire" explique-t-il. Il est aussi possible d'uploader des photos et d'annoter les styles musicaux dans lesquels sont spécialisés les disquaires.

Les disquaires parisiens sur recordstores.love

Par rapport à sa première version de 2013, le site est aujourd'hui "plus accueillant" et tourne plutôt bien sur mobile. "Au début, il y avait Los Angeles, San Francisco, San Diego, Londres et Hamburg, ville où je réside, explique Marcus, puis j’ai posté un lien sur Discogs et d’autres forums. Rapidement, les gens se sont pris au jeu et ont commencé à renseigner des disquaires partout dans le monde entier." L'idée se répand rapidement : "Par exemple, quand quelqu’un postait un disquaire en Suède, quelques jours plus tard le site s'est retrouvé avec 18 nouveaux magasins suédois. Pareil en Italie ou en France, où plein de marqueurs ont commencé à apparaître dans plusieurs villes, même les plus petites."

Si le "digger-baroudeur" décide d'entreprendre un voyage autour du monde, il pourra donc aisément trouver le fameux HardWax à Berlin, Rush Hour à Amsterdam, et puis pourquoi pas aller au YugoVinyl en Serbie ou au Mabu Vinyl au Cap. Bonne route !

Les disquaire berlinois sur recordstores.love