Photo en Une : © Showcase / D.R.

Moins de quatre mois après sa réouverture en octobre dernier, remis à neuf après l’inondation totale causée par les crues de Seine, le Showcase annonçait hier dans un communiqué qu’il fermerait ses portes à la fin du mois. En onze ans d’existence, le club aura accueilli plus de 5 000 artistes derrière ses platines, brassant tous les styles de musique électronique, de la Detroit house d’Omar S à l’EDM de Marshmello.

En apprenant que l’enceinte du Showcase, un monument historique dont la ville de Paris est propriétaire, figurait parmi les 41 lieux mis à disposition dans le cadre de l’appel à projets Réinventer la Seine, le gérant de l'établissement Addy Bakhtiar, – qui possède aussi le Faust, logé sur l’autre rive – avait d’abord déclaré vouloir présenter un dossier. "Nous n’avons finalement pas postulé, annonce aujourd’hui Grégory Pereira, chargé des relations publiques du club. Nous savions que notre convention se terminait, et nous rendrons les clés à la mairie de Paris le 1er mars.” L’équipe se focalise sur de nouveaux projets : “Nous allons ouvrir un nouveau lieu underground en Île-de-France, et nous sommes également en discussion pour nous installer dans une grande ville de province, dans un endroit lié au fleuve, comme le Showcase."

Trois géants du spectacle pressentis pour lui succéder

Qui viendra donc lui succéder sous les voûtes du pont Alexandre III ? Les noms (provisoires) des trois projets finalistes ont été annoncés mi-janvier : il s’agit de "On Air (culture club)", porté par Manifesto Holding, "House of Blues", porté par Live Nation, et "Le Cabaret Electro", par le groupe Noctis. Trois acteurs majeurs du spectacle et de la nuit : Live Nation est l’une des plus grosses sociétés de promotion de concerts au monde, tandis que Manifesto gère le Silencio, les Nuits Fauves et le Salò ; le groupe Noctis possède quant à lui le Yoyo, la Clairière, le Zig Zag…

Les trois projets étant en concurrence jusqu’à la fin du second round de sélection, à l'été 2017, impossible d’obtenir plus de détails. On sait seulement que les salles House of Blues de Live Nation sont déjà implantées dans une dizaine de villes aux Etats-Unis, avec une programmation rock, et que l’architecte Franklin Azzi, à qui l’on doit le réaménagement des berges de Seine de la rive gauche, travaille sur le projet du Cabaret Electro.

De son côté, le Showcase a annoncé la venue du producteur grime/dubstep Getter à l'occasion de son week-end de clôture. L'event Facebook se trouve ici.