Photo en Une : © Panasonic

"Notre cœur de cible, ce sont les audiophiles qui veulent écouter des disques analogiques au haute qualité, déclarait en janvier Hiro Morishita, le directeur créatif de Technics, au New York Times. Les DJ’s, ça nous convient aussi, mais c’est un problème en tant que cible marketing. Nous ne voulons pas vendre la 1200 comme étant le meilleur outil pour le DJing."

Ces propos avaient été recueillis quelques semaines après l’annonce par Panasonic de la relance de la production des Technics. Problème : le prix de vente du nouveau modèle, la SL-1200G, était fixé à 3 500 €, soit plus de 10 fois le prix d’une SL-1200 d’occasion. Une incompréhension partagée avait saisi les DJ’s de hip-hop comme de dance music, et les spécialistes du marketing ; pourquoi renoncer ainsi à ce marché historique, au sein duquel la marque Technics bénéficie d’une image inégalée ?

SL-1210GR, un modèle noir pour mieux se fondre dans le club ?

D’après les calculs de Panasonic, ce marché ne semblait pas assez conséquent pour soutenir, financièrement, la production des nouvelles Technics ; d’où la volonté de viser un public d’audiophiles à fort pouvoir d’achat. Avec la SL-1200GR, le constructeur japonais tente de rectifier le tir : cette version "low-cost" (environ 1 500 €, tout de même), conserve les innovations principales de la SL-1200G, un moteur plus stable et un plateau plus rigide, destiné à réduire les vibrations.

technics

   À lire également
Trax Awards 2017 : les 6 meilleures platines vinyles et numériques du marché

La toute dernière SL-1210GR n’a de nouveau que le look, entièrement noir. Son lancement est cependant un signe que Technics mise sur cette gamme – et ce modèle a fortiori – pour s’intégrer dans les booths et équiper les clubs. Chez Pioneer, le choix de prédilection pour les platines CDJ et les tables de mixage, la mode est en effet au noir depuis plusieurs années. "La SL-1200GR et la SL-1210GR combinent le meilleur des deux mondes, explique le directeur technique de Panasonic Michiko Ogawa dans un communiqué de presse. Notre objectif était d’étendre notre gamme premium aux audiophiles et aux DJ’s professionnels." Reste à voir si ces bonnes intentions suffiront à convaincre les acheteurs, d’autant plus qu’entre Pioneer, Denon ou Audio Technica, la concurrence est rude.

Les caractéristiques complètes sont disponibles sur le site du constructeur.