Ça avait été un coup dur pour les organisateurs et une déception pour les 20 000 personnes inscrites sur l’événement : alors que les démarches étaient entamées depuis six mois, l’ambitieux AREA 217 avait été annulé en 2016 avant même d’avoir pu annoncer les 80 artistes qui allaient faire trembler ses cinq scènes. Un mal pour un bien, estime aujourd'hui l’équipe du festival : "Quand l’annulation est tombée, nous n’étions pas encore trop engagés au niveau du booking. Si elle était intervenue plus tard, nous ne nous en serions pas remis."

Teuf (Header)
Artwork de 2016

100 artistes, 6 scènes, 70 000 m²

Dans un communiqué publié à l’issue de cette décision en avril dernier, l’équipe affirmait déjà sa volonté de poursuivre les négociations pour organiser le festival en 2017. Elle bénéficiait alors d’une autorisation écrite et du soutien de plusieurs élus de l’agglomération Cœur d’Essonne, où se trouve la base BA217. "Cette fois, nous avons eu tout le temps pour nous organiser. Il ne nous reste plus que le dossier de sécurité à faire valider, mais ça ne sera pas un problème. La préfecture et les propriétaires du terrain ont saisi son potentiel pour accueillir des événements, ils ont donc commandé des études et nous ont fourni un cahier des charges très précis." La base aérienne devrait en effet déjà accueillir le Download Festival un mois avant l’AREA 217.

Ce ne seront pas moins de 100 artistes répartis entre six scènes qui investiront le tarmac sur 70 000 m² : une fraction seulement des 57 hectares de l'immense site, de quoi laisser rêveur quant au potentiel des éditions à venir. Le festival veut rassembler les publics de la musique électronique autour d’une programmation éclectique qui va de la hardtechno à l’electronica à la UK house, diffusée sur 500kw de son. Côté visuels, le thème de la scénographie sera (vous l’aurez deviné) l’aviation, avec des écrans LED, du mapping, un show laser…

L’AREA 217 se tiendra du vendredi au dimanche, avec une journée de 18 heures non-stop le samedi. Les festivaliers pourront poser leur tente sur un grand camping et profiter d'un "foodfloor" de 3 000 m² pour se restaurer et chiller.

area217

Les 25 000 personnes attendues peuvent commencer à se réjouir sans crainte : le festival aura bien lieu. L’équipe nous confirme qu'elle dispose d’un courrier d’autorisation de la mairie et de l’agglomération, d’un contrat de location pour le terrain et que l'événement figure dans le programme des grands rassemblements de l’Essonne. Quant à l’éventuelle opposition de certains élus à la tenue d’un grand rassemblement techno, on nous rassure : "Il y en a plein qui ont eu peur, mais personne ne s’y oppose aujourd’hui. Il faut comprendre que c’est compliqué pour un élu, avec toute l’intoxication médiatique autour des rave parties. Pour peu que l’on ne s’intéresse pas à la musique électronique, la première image que l’on a en tête, c’est l’armée des drogués qui déboule. Mais ils sont nombreux à avoir des enfants qui écoutent de la musique électronique, donc ça ne leur est pas complètement étranger – dès lors qu’ils remettent les choses en perspective et que, de notre côté, nous apportons des garanties de professionnalisme, les choses se passent bien."

Une première vague d’artistes ainsi qu'une facette encore inédite du festival seront révélés en mars… Pour commencer à spéculer sur le line-up, allez donc revoir celui de la soirée de soutien à l'AREA 217 organisée par We Are Rave en juillet dernier.

Event Facebook

Oddwave - Something Else