Les nordistes connaissent probablement déjà le concept Vision Room. À l'origine du projet, trois amis originaires de la région de Mons, Antonino Barbarotta, Laurent Maertens et Joel Miller (qui a quitté la formation).

À l'origine, ce concept démarré il y a trois ans est assez simple : filmer en live stream des soirées orientées techno, en petit comité. Comme nous l'explique Antonino : "Nous avons été inspirés par Boiler Room, notre but était de faire des événements avec une quarantaine d’amis, pas plus." Mais Vision Room a rapidement pris de l'ampleur ; en décembre 2015 notamment, les Montois invitaient le Français Arnaud Rebotini à l'Alhambra Club. Aujourd'hui, le collectif compte plus de 40 soirées, comme au Fuse à Bruxelles ou au Rockerill de Charleroi. Dans la région, Vision Room est reconnu pour avoir organisé de nombreuses soirées au "Canal 10" à Hautrage, le long du canal.

En février, les organisateurs de Vision Room posent leur valises au Domaine du Levant, l'un des plus gros anciens sites miniers de Mons. Ils reviennent ainsi avec un concept amélioré, divisé en deux parties.

La première reste, comme à l'origine, des soirées itinérantes avec l'installation de Vision Room dans le Musée Vivant de la Mine, au Domaine du Levant. D'une capacité de 600 personnes, cette ancienne salle des machines est un lieu "totalement underground, ou les poutres en acier se mélangent dans l'ambiance historique du lieu", détaillent les organisateurs tombés sous le charme du domaine. "Ce lieu fut l'un des anciens charbonnages les plus importants de la région de Mons, et est resté en état depuis sa fermeture. On peut y découvrir d'anciens bâtiments industriels. Cet endroit est juste magique". 

La seconde partie sera donc l'ouverture d'un lieu fixe, "le Visionnaire Club" dans les sous-sols d'un des bâtiment de la mine. Ces anciens bureaux administratifs peuvent accueillir 400 personnes et sont restés "un lieu atypique et totalement brut", affirme Antonino. Ces futures soirées à Cuesmes, au Domaine du Levant, seront retransmises en live streaming via la page Facebook de Vision Room.

Côté programmation, "nous désirons mettre en valeur une techno pointue", expliquent les organisateurs. "Notre but est de faire jouer des artistes émergents, accompagnés de guests nationaux et internationaux. C'est une philosophie qui n'a pas changé depuis plus de trois ans.Ces rassemblements, dont l’accès sur invitation sera gratuit, auront lieu une fois par mois. 

L'ouverture est prévue le 11 février.
Toutes les infos sont sur l'évènement Facebook.  

&ME - Vision Room