Photo en Une : © BPM Festival


La fusillade dans la nuit de dimanche à lundi, lors du closing du festival BPM, a fait cinq morts dont quatre étrangers : deux Canadiens, un Italien et un Colombien. Le procureur de l’Etat de Quintana Roo a confirmé que "trois membres de la sécurité du BPM figurent parmi les morts" ; une femme a perdu la vie après avoir été piétinée "lors du mouvement de panique déclenché par la fusillade". Quinze personnes ont également été blessées par les tirs.

Le responsable de la sécurité de l’Etat, Rodolfo del Angel, cité par l'AFP, privilégie la piste d’une "dispute entre particuliers pour un problème survenu à l’intérieur". Les rumeurs selon lesquelles la fusillade serait liée à une affaire de cartels n’ont pas été confirmées. Quatre personnes ont déjà été interpellées dans le cadre de l’enquête en cours. Selon le maire de Solidaridad, la localité où se situe Playa del Carmen, il y aurait eu au moins un tireur.

   À lire également
Alerte : plusieurs morts lors d'une fusillade au BPM Festival au Mexique

Des informations déjà partiellement relayées par le BPM Festival, qui publiait hier un communiqué sur Facebook :

"Nous sommes submergés par la douleur que cause cet acte de violence insensé et coopérons pleinement avec les autorités locales et gouvernementales qui continuent leur enquête. Nos pensées et prières vont aux victimes et à leurs familles ainsi qu'à toutes les personnes affectées par ces événements tragiques."