La vie culturelle de Paris continue de s'exporter hors de ses murs. Alors que certains investissent des papeteries ou des parcs, le collectif Recup Paris, a investi le fort d'Aubervilliers avec l'ambition d'en faire un centre culturel riche et éclectique, avec l'aide de Grand Paris Aménagement. Comparable à des creusets de créativité comme on peut en trouver à Brooklyn et Berlin, ce lieu pourrait devenir un des noyaux culturel de la capitale. 

Construit entre 1843 et 1946 sous l'impulsion du président de la République d'alors, Adolphe Thiers, ce complexe est une gigantesque fortification constituée de 24 casemates, et s'étendant sur 34 hectares. Lorsque Dom Tappy et Thomas Winkel font leur première rencontre avec le fort d'Aubervilliers en 2014, c'est rapidement le coup de foudre. Ils décident d'y installer les quartiers de Recup Paris, spécialisé dans la réhabilitation et la revalorisation d'espace à l'abandon, et y rénovent deux des 24 casemates. Recup Paris n'est pas seul dans l'aventure. On compte aussi le propriétaire du site : Grand Paris Amenagement, la municipalité d’Aubervilliers, les résidents actuels du Fort et bien d'autres participants. 

Aujourd'hui, ils ont un objectif, transformer le fort d’Aubervilliers en terrain fertile pour la culture, l'art, la créativité et y organiser des événements publics ou privés dans la logique d'un monde plus durable. "Pour l'instant, on ne peut y organiser que des évènements de 75 personnes... On veut vraiment que ce projet se développe et pouvoir y organiser des events plus importants", nous confie Dom Tappy. D'ailleurs une programmation musicale est déjà prête au cas où la campagne KissKissBankBank serait une réussite. Malheureusement, à l'heure actuelle, le lieu n'est pas en mesure d'abriter de tels évènements. D'où l'idée de faire appel à une campagne participative. Qui sait, d'ici peu, on pourrait bien se retrouver à danser dans le fort d'Aubervilliers…

Recup Paris - Crowfunding Video