Le festival électronique le plus âgé de France (en 2017, il fêtera sa 22e année d'existence) revient pour une sixième édition hivernale. Du 16 au 22 janvier, la ville de Brest se parera ainsi des couleurs d'Astropolis et vibrera au rythme des musiques et des cultures électroniques.

Comme chaque année, le festival entend faire la part belle aux actions culturelles et briser les frontières entre les générations. Rencontres, masterclass, projections, vinyl market et soirées auront lieux à travers toute la ville de Brest. Les curieux voyageront donc entre La Carène, le centre d'art contemporain Passerelle, mais également le port de commerce, la scène nationale du Quartz ou encore la rade brestoise. Privilégiant toujours la communion, l'équipe d'Astropolis étale cette année une programmation "exigeante, fédératrice et défricheuse".

Le documentaire "Sous le donjon de Manu Le Malin" produit par Sourdoreille s'offre une avant-première attendue au cinéma Les Studios le vendredi à 20h30. L'accès à la salle sera gratuit mais sur inscription, guettez les réseaux sociaux du festival et de l'artiste.

   À lire aussi
Manu Le Malin : “Si je n'avais rien à dire, je ne le ferais pas”


On retrouvera ainsi en tête d'affiche la légende Floorplan aka Robert Hood ou la reine allemande de l'EBM Helena Hauff. François K, Joe Claussel et Danny Krivit viendront également fêter les 20 ans de Body & Soul. Le Syrien Omar Souleyman donnera un concert et les habitués du festival retrouveront également The Driver aka Manu Le Malin ainsi que Mad Rey accompagné de Neue Grafik et LB aka Labat à l'occasion de la carte blanche Raheem Experience.

L'équipe du Turc Mécanique à savoir Bajram Bili, Jardin, Zwarte Piet et son fondateur Charles LTM seront également de la partie ainsi que d'autres talents plus locaux comme Sonic Crew, Relief, Le Matin, Tropical Love ou encore DJ Subtil.

astropolis
©Gaëlle de Trescadec

Astropolis Festival en mode hiver, ça se passe du 16 au 22 janvier à Brest. Retrouvez toutes les infos sur l'évènement Facebook