S'abonner
Trouver son mag
Sommaire

trax #197 matos awards

PLATINES VINYLES (DJ)

Le vinyle est de retour. Tant mieux. Les ventes se portent bien pour les disques, mais quid des platines DJ ? Il semble évident - à juste titre - de se tourner vers la mythique Technics SL1200 MK2 et ses variantes au moment d’investir. La MK2 est dans tous les clubs, les pièces d’occasion se trouvent à bon prix, et l’instrument est très fiable. Mais acquérir une paire de MK2 signifie se tourner vers l’occasion au prix du neuf, avec très peu de garanties. La MK2 peut-elle être égalée par une platine récente ? Que les fanatiques nous pardonnent, mais c’est possible.

1/ Reloop RP7000 (TRAX AWARDS)

Reloop RP7000

Couple et puissance start/stop ajustables, plus de couple qu’une MK2, trois plages de pitch (+/- 50%, 16%, 8%), contrôle du pitch non cranté au centre (comme les Technics M3D), bouton reverse, sorties ligne ET phono, second bouton start/stop sur le côté des platines (pour les DJs scratch qui les placent à la verticale), bras en S. Le tout pour moins de 400€ pièce. La marque allemande Reloop a frappé très très fort avec la RP-7000 qui ressemble à s’y méprendre à une SL1210 MK2, et qui dépasse ses fonctionnalités. Les années nous diront si ce modèle tiendra autant la distance que son illustre aînée, mais pour le prix, la RP-7000 vous permettra de mixer toute votre vie, et de faire de vos platines des instruments plus créatifs que tous les modèles de MK2 à ce jour.

Prix de vente : 449€

2/ Stanton STR8-150

Stanton STR8-150

Le challenger de ce banc d’essai est souvent cité sur Internet lorsqu’on cherche une alternative aux MK2, et ce n’est pas pour rien. La plupart des DJs qui ont passé du temps sur ces platines ont du mal à aller voir ailleurs. Pour 540€, la STR8-150 propose des arguments solides, et très peu de défauts. Elle offre surtout une fonction Key lock propriétaire, qui conserve la hauteur originale du morceau et transforme le pitch en accélérateur / décélérateur, rendant les variations de tempo plus difficiles à détecter lors du mix, et le mix harmonique beaucoup plus simple.

Prix de vente : 540€

3/ Pioneer PLX-1000

Pioneer PLX-1000

Après avoir inventé la technologie qui a remplacé la MK2 dans les clubs, Pioneer s’est décidé à construire une platine vinyl en 2016. Le choix peut paraître cocasse, mais le produit est de bonne qualité, et semble avoir conquis nombre de pros qui ont appris à faire confiance au constructeur japonais et à son duo CDJ / DJM. Pour 630€ environ, la PLX-1000 est une platine très réussie qui fonctionnera pour tous les usages, y compris le DJ-ing. Mais comme souvent en ce qui concerne Pioneer, on ne comprend pas le prix sur l’étiquette…

Prix de vente : 630€
Disponible sur Amazon

PLATINES CD/NUMÉRIQUES (DJ)

Depuis les premières platines CD à pitch réglable au début des 90’s, les technologies mises en place par Pioneer, acteur incontournable du marché, ont révolutionné le DJing. La tendance du moment va vers un abandon progressif des lecteurs optiques au profit de la connectivité wi-fi et du stockage USB. Les clés USB et leur capacité de stockage impressionnante ont remplacé les pochettes de CD, les logiciels comme Rekordbox et Traktor ou les smartphones se sont mis à fonctionner de pair avec des platines qui se mettent aujourd’hui en réseau pour pouvoir partager des données.

1/ Pioneer CDJ-2000 NXS2 (TRAX AWARD)

Pioneer CDJ-2000 NXS2

Le standard de l’industrie a été mis à jour récemment. La CDJ2000 NXS2 est une des pièces d’équipement les plus chères dans le petit monde du DJing. Nombre de DJ’s mettent régulièrement les mains sur ces appareils qui valent, à l’unité, 4 à 5 fois leur cachet. Sa position dominante sur le marché pousse sans doute l’entreprise japonaise à pratiquer des prix prohibitifs, mais cette platine n’est pas devenue un standard sans raison : support des fichiers FLAC / ALAC, intégration parfaite avec Rekordbox, grand écran tactile en couleur permettant de piloter le loop mode et le beat skip et d’afficher les formes d’onde avec plus de précision. C’est très cher, mais la CDJ-2000 NXS2 est un lecteur sur lequel on peut compter sur scène.

Prix de vente : 2249€

2/ Pioneer XDJ-1000 MK2

Pioneer XDJ-1000 MK2

Pioneer a créé la surprise avec sa platine XDJ, qui est plus ou moins une version sans lecteur optique de la CDJ-2000 NXS2. On y retrouve les fonctionnalités principales de sa grande soeur, à quelques exceptions près. Mais le principal avantage de cette platine reste son prix. Si vous n’avez pas besoin de lire de CD ou DVD, la XDJ fera très bien le boulot, et pour 1 000 € de moins. De quoi installer plus facilement chez soi un set-up Pioneer et s’entraîner dans des conditions proches de celles que vous rencontrerez dans tous les clubs dignes de ce nom.

Prix de vente : 1299€

3/ Reloop RMP-4

Reloop RMP-4

La marque allemande Reloop ne cesse de nous surprendre ces derniers temps. Avec sa platine RMP-4, elle propose un lecteur CD/MP3/USB très performant, un mode performance avec 8 pads, un système de link intelligent similaire à celui de Pioneer, des mappings pour Traktor, une fonction key lock haute résolution qui fonctionne étonnamment bien, et un pitch haute résolution qui nous a vraiment surpris. Pour le prix proposé, la RMP-4 est un produit bien conçu, qui devrait permettre à la plupart des DJ’s débutants de se lancer à moindre coût. On regrettera juste la pauvreté de l’écran et le peu d’informations qu’il propose.

Prix de vente : 479 €
Disponible sur Amazon

S'abonner
Trouver son mag
Sommaire

   Lire également
TRAX AWARDS 2017 : LES 5 MEILLEURS CASQUES DU MARCHÉ POUR L'ÉCOUTE À LA MAISON

Dossier réalisé et coordonné par Fouad Bencheman avec l'aide de Pierre Serafini et Arnaud Wyart

Photographe : Arnaud Deroudilhe, représenté par Frenzy Picture
Assistant photo : Marion Parez
Productrice : Tiphaine Larrosa
Assistant de prod : Clément Guinamard
Tapis : Tai Ping
Supports marbrés et anodisés : Urban Outfitters