Une capacité de 5 000 personnes, un peu plus de 6 hectares de surface, voici en deux chiffres les nouvelles possibilités qu'offre le probable futur club de Londres. Probable, car il n'a pas encore reçu la validation du Southwark Council, qui régit l'ouverture des lieux culturels dans le quartier. Après l'épisode de Fabric et du Islington Council, on sait à quel point cet assentiment est important. 

Cet espace polyvalent se trouve dans le quartier de London Docklands, à Canada Water, à cinq minutes à pied de la station du même nom, desservie par le métro de nuit. Ancienne imprimerie à journaux, le lieu possède six salles déjà aménagés pour accueillir des événements et répartis sur plusieurs niveaux. La majeure partie de l'imprimerie a préservé sa disposition d'origine et l'aventureux fêtard pourra même y découvrir d'anciennes machines qui ont été conservées.

Selon l'agence de promo LWE à l'origine du projet, le Printworks sera un "lieu expérimental", et proposera en plus du club des espaces dédiés aux arts, à la mode, au cinéma, à la nourriture, au théâtre immersif et à la danse. Dans une interview accordée à nos confrères de Resident Advisor, ils racontent également leur histoire avec ce lieu. "Nous avons découvert l'espace il y a deux ans, mais après quelques enquêtes, il était clair qu'il n'y avait pas la possibilité d'y organiser des événements musicaux. Un an et demi plus tard, nous avons reçu un appel d'un ami nous informant que l'espace avait changé de main et que nous devrions rencontrer la nouvelle équipe."

Cette nouvelle équipe, ce sont l'entreprise The Vibration Group, qui exploite le site, et la société British Land, qui loue Printworks et supervise un réaménagement plus vaste de la région de Canada Water. LWE devra donc collaborer avec ces deux sociétés, ainsi qu'avec Broadwick Live, qui organisent déjà le Festival Number 6 et le Field Day.

Côté programmation, LWE entretient le suspense. "En tant qu'espace polyvalent, l'objectif est d'organiser un éventail dynamique d'événements culturels. Ce nouveau chapitre de Printworks présentera des événements vraiment uniques, notamment des plans pour une mini-saison de jazz, un programme de musique classique et des marchés, [...] une nouvelle série d'événements musicaux à partir de février 2017." Le programme complet sera annoncé le 1er décembre. Il faudra donc patienter jusque là pour savoir si les murs du Printworks résonneront au rythme de la techno. Quoi qu'il en soit, les organisateurs se tiennent prêts pour la validation du Southwark Council afin de faire démarrer cette première saison dès janvier 2017.

L'ouverture de ce nouveau lieu est peut-être le signe que la vie nocturne à Londres est en train de se soigner. En attendant, vous pouvez également apprécier la visite filmée du lieu avec cette vidéo :  

Printworks London